La Chine veut plus de porte-avions
french.china.org.cn  |  2017-04-21
Alors que l'Armée populaire de libération (APL) présente les accomplissements de sa marine depuis 1949, l'armée chinoise souhaite avoir plus de porte-avions pour augmenter ses capacités.

Dimanche marquera le 68e anniversaire de la fondation de la marine chinoise. A cette occasion, le journal PLA Daily fait la liste de ses accomplissements, notamment l'escorte de bateaux en mer, la mise en place d'une batterie d'avions de combat, ainsi que les exercices militaires conjoints.

Avec 18 000 km de côtes et de vastes ressources maritimes sous sa surveillance, la Chine doit bâtir une marine forte pour protéger sa souveraineté et ses intérêts maritimes, préserver la sécurité de ses canaux maritimes stratégiques et s'engager dans la coopération internationale dans un contexte de différends maritimes croissants et de conditions de sécurité maritime complexes.

La Chine a amélioré les capacités de combat de son porte-avion avec plus de dix pilotes d'avions de combat embarqués et commandants, faisant d'elle l'un des rares pays capables de former ses propres pilotes pour les porte-avions.

« Sur le long terme, la Chine doit développer ses propres équipes de porte-avions pour le combat, avec au moins six porte-avions, des forces maritimes encadrées par des destroyers lance-missiles, ainsi que des sous-marins d'attaque », explique Xu Guangyu, conseiller pour l'Association chinoise pour le contrôle des armements et le désarmement (CACDA).

« Il était important pour la Chine d'améliorer ses capacités de combat après les exercices en conditions réelles réalisés par son porte-avion, par des exercices dans diverses régions et des manœuvres dans l'Océan Pacifique pour la première fois en 2016 », indique le rapport.

La marine chinoise doit également être renforcée pour atteindre des effectifs de 80 000 à 100 000 militaires, soit 5 % de l'APL, afin d'offrir un soutien en mer.

Ces porte-avions permettront à la marine chinoise de percer la première chaîne d'îles constituée par la Corée du Sud, le Japon, l'île de Taïwan et les Philippines pour atteindre la maîtrise des mers.

« La Chine construira dix bases supplémentaires pour les six porte-avions », indique Xu Guangyu, ajoutant que ceux-ci pourraient être construits dans les pays amicaux envers la Chine, comme le Pakistan.

« Nous espérons que la Chine pourra avoir des bases sur chaque continent, mais cela dépend des pays qui souhaitent coopérer avec la Chine », explique Xu Guangyu.

La Chine est sur le point d'achever son deuxième porte-avion, qui devrait entrer en service d'ici 2020.

Le PLA Daily indique également que les patrouilles pour préserver les intérêts maritimes de la Chine ont été standardisées, avec plus de 100 navires et avions de chasse patrouillant dans les zones clés.

Partager: 
Accueil Chine International Economie
Culture Tourisme La Chine et la France Photos