La Chine et la France s'engagent à sauvegarder le libre-échange
french.china.org.cn  |  2017-02-22

La Chine et la France se sont engagées à stimuler la mondialisation et à sauvegarder le libre-échange en condamnant la montée du protectionnisme, après que le Premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré mardi son homologue français en visite Bernard Cazeneuve.

« Nous soutenons fermement une Europe intégrée, unifiée, prospère et stable, qui aidera à renforcer les liens de la Chine avec la France et l'Union européenne ainsi que le multilatéralisme et la mondialisation », a déclaré M. Li lors de sa rencontre avec le Premier ministre français.

Les deux dirigeants ont convenu d'envoyer à la communauté internationale un signal fort pour conjointement faire face aux risques et aux défis mondiaux, combattre le protectionnisme sous toutes ses formes et stimuler le multilatéralisme et l'ouverture économique, a indiqué M. Li lors d'une conférence de presse tenue après la rencontre.

« La mondialisation est bénéfique pour construire un monde en paix et pour faire usage des avantages comparatifs de chaque pays dans l'allocation des ressources mondiales », a affirmé M. Li.

En tant que participante et bénéficiaire de la mondialisation, la Chine a contribué à environ 30% de la croissance économique mondiale l'an dernier et continuera de lutter contre le protectionnisme et de sauvegarder un système commercial mondial ouvert et un cadre multilatéral, a-t-il ajouté.

Les deux dirigeants ont également préconisé l'amélioration du système mondial de gestion économique et la résolution des problèmes qui se posent dans le processus de mondialisation.

M. Cazeneuve a débuté sa visite de trois jours en Chine mardi, deux mois après son entrée en fonctions. Il se rendra également à Wuhan, chef-lieu de la province du Hubei, pour visiter les sites de projets environnementaux menés conjointement par les deux pays.

Le protectionnisme doit être abordé avec des approches pragmatiques basées sur les avantages mutuels, a déclaré M. Cazeneuve. « Tant que nous serons prêts à parler, un cadre commercial équitable et mutuellement bénéfique pourra être atteint », a-t-il affirmé.

Après la rencontre, les deux dirigeants ont assisté à la signature de plusieurs accords visant à promouvoir la coopération dans divers domaines.

La China National Nuclear Corp et la multinationale française Areva ont signé un accord pour renforcer la coopération en matière d'énergie.

Les deux pays ont également promis de promouvoir davantage la coopération dans le nucléaire et les marchés tiers.

Par exemple, la société française Electricité de France travaillera avec une entreprise chinoise pour construire la centrale nucléaire de Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, dont le coût s'élève à 23 milliards de dollars (environ 21,8 milliards d'euros).

La France est l'un des deux partenaires les plus importants de la Chine au sein de l'UE, et le Royaume-Uni concurrence davantage la France pour obtenir des investissements chinois depuis sa décision de quitter l'UE, a fait savoir Zhao Junjie, chercheur sur les études européennes à l'Académie chinoise des sciences sociales.

Chen Fengying, chercheur sur l'économie mondiale à l'Institut chinois de relations internationales contemporaines, a déclaré q

Partager: 
Accueil Chine International Economie
Culture Tourisme La Chine et la France Photos