img0

Les techniciens du groupe Hsoar assemblent un robot à Wenzhou, dans la province de Zhejiang. [Photo transmise au China Daily]

La Chine va approfondir la mise en œuvre d’une série de réformes en faveur de l’innovation, afin de stimuler encore davantage l’innovation et la créativité, a décidé mercredi une réunion exécutive du Conseil des affaires d’Etat présidée par le Premier ministre Li Keqiang.

Les mesures de réforme pour stimuler l’innovation ont été testées dans huit villes et régions de Chine, incluant la région Beijing-Tianjin-Hebei, Shanghai et le Guangdong. Les treize premières mesures politiques du programme pilote ont été déployées à l’échelle nationale l’année dernière.

Lors de la réunion, Li Keqiang a déclaré que les mesures politiques pro-innovation du gouvernement central avaient été mises en œuvre de manière plus large au fil des années.

« Pourtant, il subsiste un sentiment chez les scientifiques et les chercheurs, que ces mesures n’ont pas tenu leurs promesses à certains égards, a-t-il ajouté. Nous devons passer en revue et résoudre ce problème rapidement. Une application plus large de ces mesures incitatives permettra de catalyser une plus grande créativité et innovation. »

Il a donc été décidé qu’un autre lot de 23 mesures de réforme seraient déployées pour mobiliser les ressources d’innovation, stimuler les activité d’innovation et alimenter les nouveaux moteurs de la croissance.

Certaines mesures de réforme seront déployées à travers le pays. Plus d’efforts seront faits pour stimuler la commercialisation des découvertes de la recherche et développement. Les professionnels de la commercialisation participeront au processus tout entier. Les universités et les instituts de recherche seront encouragés à participer, par le biais d’accords commerciaux, à la recherche commerciale sur les avancées technologiques fondamentales.

De nouveaux services seront mis en place pour explorer les moyens de financement pour les entreprises technologiques de petite et moyenne taille, incluant celles mobilisant peu de capitaux (asset-light) et celles qui ne sont pas encore rentables. Les fonds d’actions des gouvernements locaux seront utilisés pour soutenir les startups de haute-technologie en phase initiale. Les sociétés d’assurances seront encouragées à développer des produits, qui couvrent l’application et la violation des brevets pour prévenir les préjudices aux détenteurs de brevets du fait de violations de leurs droits de propriété intellectuelle.

Les opérations basées sur le marché des instruments et des équipements de recherche scientifique détenus par l’Etat seront promus. Les mécanismes seront établis pour permettre la prise de décision liée à l’innovation sur une base essais-erreurs.

Il a également été décidé lors de la réunion que trois mesures de réformes ayant été mise en place de manière pilote dans un ou deux endroits seraient appliquées aux huit villes et régions. Ces mesures incluent l’attribution aux scientifiques et aux chercheurs d’une certain part de propriété - à la hauteur de leurs fonctions - de leurs découvertes et la mise en place de secteurs de l’innovation scientifique et technologique dans les marchés boursiers régionaux. Les universités administrées par les gouvernements locaux bénéficieront d’une plus grande autonomie pour attirer les talents et conférer des titres académiques.

Li Keqiang a également appelé au suivi attentif et à l’évaluation d’une plus grande application de ces politiques pour améliorer les mesures de réforme et stimuler encore davantage l’innovation technologique dans la promotion d’un développement de haute qualité.