L'indice des prix à la consommation (IPC) de la Chine, principal indicateur de l'inflation, a augmenté de 1,9% en glissement annuel en décembre dernier, contre 2,2% en novembre dernier, a annoncé jeudi le Bureau d'Etat des statistiques.

Cette croissance est la plus faible depuis juin 2018.

Les prix des aliments ont augmenté de 2,5% en glissement annuel, contribuant à hauteur de 0,48 point de pourcentage à la croissance globale de l'IPC, a indiqué le bureau.

Les prix des produits et services médicaux ont progressé de 2,5% sur un an, les prix dans les domaines de l'éducation, de la culture et des loisirs ont grimpé de 2,3%, alors que les prix liés au logement ont augmenté de 2,2%, précisent les données officielles.

Les prix du pétrole ont baissé en décembre. Ceux de l'essence et du gasoil ont respectivement diminué de 0,5% et 0,3% en glissement annuel, après avoir progressé de 12,8% et 14,2% en novembre.

En glissement mensuel, l'IPC pour le mois de décembre est resté inchangé par rapport à celui du mois précédent.

Le BES a aussi annoncé jeudi que l'IPC pour l'année 2018 avait augmenté de 2,1% sur un an, contre 1,6% en 2017, dépassant 2% pour la première fois depuis quatre ans.

L'indice annuel est bien inférieur à l'objectif fixé par le gouvernement de maintenir la hausse de l'IPC autour de 3% en 2018.

Plusieurs facteurs, dont les mesures de prévention et de contrôle de la peste porcine africaine, les politiques pour faciliter la consommation nationale et de nouveaux dispositifs vis-à-vis de l'impôt sur le revenu personnel, auront un impact sur l'IPC cette année, prévoit le Centre de recherche sur le développement relevant du Conseil des Affaires d'Etat.

L'IPC annuel en 2019 devrait s'établir autour de 2,2% en glissement annuel, estime le centre.