La consommation numérique alimente le dynamisme économique de la Chine

Qu'ont fait les Chinois des villes de troisième rang et des villes plus petites pendant les sept jours fériés de la fête du Printemps? Il semble que les activités traditionnelles telles que les jeux de mahjong et le grignotage de graines de tournesol aient perdu leur attrait. De plus en plus, on se divertit en filmant des vidéos amusantes sur les plateformes de partage et on s’échange des enveloppes rouges d’étrennes sur Internet.

Tranquillement mais sûrement, l’économie numérique conquiert les plus petites villes de Chine. Les observateurs du secteur décèlent une tendance à une consommation numérique en plein essor dans les villes de troisième et de quatrième rang, croissance prometteuse qui pourrait bien dépasser celles des mégapoles et fournir du carburant aux moteurs les plus dynamiques de l’économie chinoise.

Liu Guoxin, résident quadragénaire de Ningde, dans la province orientale du Fujian, est devenu accro à la plateforme de vidéos courtes Douyin pendant les vacances.

Il a abandonné son jeu de mahjong préféré et a filmé quelques centaines de petites séquences au cours de la semaine fériée. Certaines documentaient le dîner de retrouvailles du réveillon, d'autres le montraient en train danser avec des membres de sa famille.

Il a consacré environ une heure par jour au visionnage de courtes vidéos en ligne et a acheté un robot nettoyeur de sol, un lave-vaisselle et quelques spécialités locales après avoir vu leurs publicités sur Douyin. Ces articles lui ont coûté plus de 3 000 yuans (445 dollars).

« [Filmer et regarder de courtes vidéos via l'application] est intéressant, novateur, tendance et facile », a-t-il déclaré au Global Times ce week-end. « J’aime aussi me tenir au courant des nouvelles technologies. »

Comme lui, les résidents des petites villes adoptent de plus en plus la version numérique des célébrations traditionnelles. Un rapport du moteur de recherche Baidu indique que les provinces orientales du Shandong et du Jiangsu, ainsi que la province méridionale du Guangdong, se classent parmi les trois premières en nombre d'utilisateurs actifs ayant échangé des enveloppes rouges numériques le soir du Nouvel An. La province centrale du Henan arrive en quatrième place, suivie par la province orientale du Zhejiang.

Les ventes en ligne dans les petites villes ont également connu un bon départ en 2019. Sur la plateforme d’e-commerce JD.com, les ventes dans les villes de quatrième, cinquième et sixième rangs ont bondi de plus de 60 % pendant la semaine fériée, bien plus que dans les grandes villes.

Un marché à fort potentiel

Il est difficile d’imaginer que Liu Guoxin, qui sait filmer et regarder des vidéos en quelques clics, n’a téléchargé l’application que le 3 février, après la visite de sa nièce, jeune employée de bureau à Shanghai. La jeune femme, qui utilise son nom anglais de travail, Sally, lui a fait connaître l'application et lui a appris à jouer avec.

Elle a déclaré au Global Times qu'au cours de la fête du Printemps, elle avait également présenté d'autres applications, telles que la plateforme sociale d’e-commerce Xiaohongshu et la plateforme transfrontalière Netease Kola à ses proches dans la ville côtière.

Avec la hausse du revenu disponible, « les habitants de ma ville natale ont le désir d'acheter [...] et recherchent une vie meilleure. L'économie numérique peut les aider à identifier et répondre à leurs besoins », selon elle.

Des centaines de millions de travailleurs urbains comme Sally, de retour dans leur ville natale pour les vacances, ont aidé leurs proches à tirer profit de l’économie numérique, ce qui a alimenté l’essor observé à l’occasion de la fête du Printemps.

Bien que le pouvoir d’achat dans les mégapoles soit bien plus élevé que dans les petites villes, « le nombre d’internautes, ainsi que le taux de croissance impressionnant dans les petites villes, laissent entrevoir un fort potentiel pour l'économie numérique », estime Liu Dingding, analyste du secteur à Beijing.

Il a prédit qu'au fur et à mesure des améliorations apportées au réseau d'infrastructures du pays, les dépenses en ligne dans les petites villes pourraient rattraper ou dépasser celles des grandes villes.

Cette économie en plein essor pourrait également devenir un moteur de croissance face aux pressions de ralentissement, ont déclaré des analystes.

En juin 2018, les utilisateurs des villes de troisième rang et au-deçà représentaient 54,5 % du total d’internautes sur appareil mobile en Chine, selon un rapport publié par la plateforme d'analyse de données QuestMobile.