Les Etats-Unis ont souvent signalé des cas de crimes violents, de crimes commis avec des armes à feu et d'abus de pouvoir de responsables publics, a-t-on appris d'un rapport intitulé "Bilan des droits de l'homme aux Etats-Unis en 2018", qui a été publié jeudi par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

Le rapport indique que des crimes violents importants se sont produits de manière fréquente aux Etats-Unis. Selon l'édition 2017 du rapport annuel du FBI rendu public en septembre 2018, on comptait plus de 1,24 million de crimes violents aux Etats-Unis, dont 17.284 affaires de meurtres, 135.755 cas de viols, 810.825 cas d'agressions et 319.356 affaires de vols, note le rapport.

Le rapport indique que les violences liées aux armes à feu avaient continué à être fréquentes aux Etats-Unis. Les données publiées par Gun Violence Archive ont montré que les Etats-Unis ont signalé 57.103 affaires de violence avec armes à feu en 2018, faisant 14.717 morts et 28.172 blessés, dont 3.502 victimes mineures.

Il indique que la liberté de la presse a subi un coup sans précédent, alors que les droits légitimes des journalistes de mener des interviews ont été bafoués. Selon un rapport publié le 2 mai 2018 par l'organisation non gouvernementale internationale Article 19, l'environnement de la presse aux Etats-Unis s'est davantage détérioré, alors que des journalistes ont été certaines fois attaqués, surveillés, arrêtés, interceptés aux frontières et limités en matière de publication d'informations publiques.

Les remarques religieusement intolérantes ont augmenté, alors que la surveillance sur Internet menée par le gouvernement américain a violé la vie privée des individus, selon le rapport.

Le rapport note également que les erreurs judiciaires ont provoqué des condamnations erronées, alors que les responsables publics ont fait preuve de violence de manière abusive.