La Chine a placé 6.819 villages traditionnels sous protection de niveau national, créant ainsi le plus grand groupe de protection du patrimoine des civilisations agricoles, a-t-on appris en marge d'une conférence de l'UNESCO organisée dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

Des responsables du ministère chinois du Logement et du Développement urbain et rural ont indiqué, lors de la Conférence internationale de l'UNESCO sur l'avenir des villages et bourgs historiques, que la Chine avait commencé à appliquer le projet de protection des villages traditionnels en 2012 pour sélectionner les villages historiques à travers cinq enquêtes nationales.

Selon eux, il y a 533.000 villages administratifs et 2,45 millions de villages naturels en Chine, dont les villages traditionnels, qui préservent la mémoire historique de la nation chinoise, la sagesse chinoise dans la production et la vie, l'essence de la culture et de l'art chinois, sont les "perles".

La conférence de l'UNESCO se déroule du 10 au 12 juin dans la ville de Meishan pour discuter de l'avenir des bourgs et villages historiques. Plus de 180 personnes dont des responsables du ministère et des maires venant des pays participants, ainsi que des invités d'organisations internationales, de la Banque mondiale, d'institutions privées et d'universités ont participé à la réunion.