La Chine a demandé lundi aux Etats-Unis d'arrêter immédiatement leur ingérence dans les affaires de Hong Kong.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying a tenu ces propos en réponse à une question sur l'étiquette de "révolution de couleur" que Hong Kong a failli porter tout récemment.

Comme l'ont souligné de nombreuses personnes à Hong Kong, la question de l'amendement aux ordonnances a changé dans son essence et présente maintenant les caractères d'une "révolution de couleur", a fait remarquer Zhang Xiaoming, directeur du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao relevant du Conseil des Affaires d'Etat.

La partie américaine a fait des remarques irresponsables à maintes reprises sur les affaires de Hong Kong, confondant le noir et le blanc et incitant à des troubles, a noté Mme Hua.

Des hommes politiques et des diplomates de premier rang des Etats-Unis, qui ont interagi avec les émeutiers pro-démocrates et accusé injustement le gouvernement central chinois, ferment les yeux sur les violences et les actes illégaux compromettant la prospérité et la stabilité de Hong Kong, a-t-elle ajouté.

Avec tous ces faits évidents, Mme Hua a indiqué qu'elle se demandait quelle était la réelle intention des Etats-Unis et à quelle fin les Etats-Unis utilisaient Hong Kong.

Hong Kong appartient à la Chine et les affaires de Hong Kong sont purement les affaires intérieures de la Chine, a rappelé la porte-parole.

La Chine exhorte les Etats-Unis à respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et à cesser immédiatement de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, a-t-elle poursuivi.