La Chine promouvra un accès ouvert et sécurisé aux données publiques dans les six nouvelles zones pilotes pour l'innovation et le développement de l'économie numérique, d'après l'organe de planification économique du pays.

Les zones pilotes exploreront le mécanisme d'optimisation de l'allocation des données, un nouveau facteur de production, et ouvriront des canaux pour les flux de données entre les gouvernements locaux et les entreprises, a annoncé mercredi la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR).

Les zones pilotes auront également pour tâche d'appliquer des technologies telles que les mégadonnées et l'intelligence artificielle, afin de moderniser les industries traditionnelles, a indiqué la CNDR.

Une nouvelle forme de gouvernance sera mise à l'essai dans les zones pilotes, de manière à ce que la réglementation gouvernementale suive le rythme des nouvelles problématiques émergeant du développement rapide de l'économie numérique, selon la CNDR.

Le haut débit, l'Internet mobile, les centres de données et les autres infrastructures pour l'économie numérique dans les zones pilotes seront améliorés, a fait savoir la CNDR.

La Chine a publié en octobre un plan sur la création de six nouvelles zones pilotes au niveau national pour l'innovation et le développement de l'économie numérique dans la Nouvelle Zone de Xiongan de la province du Hebei, la municipalité de Chongqing et les provinces du Zhejiang, du Fujian, du Guangdong et du Sichuan.

L'économie numérique chinoise est en plein essor, avec une croissance annuelle de plus de 20% ces trois dernières années, a indiqué Ren Zhiwu, secrétaire général adjoint de la CNDR.