La Chine prévoit de construire une centrale solaire spatiale de 200 tonnes au niveau de mégawatt d'ici 2035, selon l'Académie chinoise de technologie spatiale (ACTS).

La centrale solaire spatiale permettrait de capter l'énergie solaire qui ne parvient jamais jusqu'à la planète, a déclaré Wang Li, un chercheur de l'ACTS qui travaille sur le programme lors du sixième Forum d'ingénierie Chine-Russie qui s'est tenu la semaine dernière à Xiamen, dans la province du Fujian (sud-est).

L'énergie est convertie en micro-ondes ou lasers, puis transmise sans fil à la surface de la Terre pour la consommation humaine, a expliqué M. Wang.

"Nous espérons renforcer la coopération internationale et faire des percées scientifiques et technologiques afin que l'humanité puisse réaliser le rêve d'une énergie propre illimitée à une date rapprochée", a déclaré M. Wang.

Par rapport à l'énergie fossile traditionnelle, de plus en plus épuisée et responsable de graves problèmes environnementaux, l'énergie solaire spatiale est plus efficace et durable, fournissant une solution d'approvisionnement énergétique fiable pour les satellites et les zones touchées par une catastrophe ou les zones isolées sur la Terre, a poursuivi M. Wang.

Le concept de captage de l'énergie solaire dans l'espace a été popularisé en 1941 par l'auteur de science-fiction Isaac Asimov. En 1968, Peter Glaser, un ingénieur aérospatial américain, a rédigé une proposition officielle pour un système solaire dans l'espace.

La Chine a proposé diverses solutions de captage de la lumière du soleil et a fait un certain nombre de percées majeures dans la transmission d'énergie sans fil depuis que le pays a inscrit l'énergie solaire spatiale comme programme de recherche clé en 2008.

Cependant, l'ambition a longtemps été un défi pour la technologie actuelle, car elle implique le lancement et l'installation de nombreux modules de panneaux solaires et la transmission sans fil efficace de méga énergie.

Avec un investissement de 200 millions de yuans (28,4 millions de dollars), la Chine construit une base d'essai à Bishan, dans la municipalité de Chongqing (sud-ouest), pour la recherche sur la transmission d'énergie sans fil de haute puissance et son impact sur l'environnement.

Les recherches dans ce domaine stimuleront la science spatiale et l'innovation du pays dans les industries émergentes comme les transports spatiaux commerciaux, a déclaré M. Wang.