Zhang Jun, représentant permanent de Chine auprès des Nations Unies, a assuré mercredi que les efforts de son pays dans la lutte contre le nouveau coronavirus donnaient des résultats positifs, se disant confiant que la Chine atteindra ses objectifs de développement économique et social.

Un aperçu complet des efforts chinois pour lutter contre la pneumonie du nouveau coronavirus (COVID-19) a été donné par l'ambassadeur lors de la 58e session de la Commission de l'ONU pour le développement social.

M. Zhang a dit que la Chine s'était mobilisée, prenant les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes et les plus rigoureuses, ce qui a pleinement démontré la puissance et les atouts du système chinois où toutes les ressources sont mises en commun pour affronter les grands défis.

La Chine a bâti en dix jours deux hôpitaux à Wuhan (centre), où l'épidémie est la plus sévère. Environ 20.000 professionnels de santé les plus qualifiés issus de tout le pays et de grandes quantités de fournitures médicales ont été envoyés en première ligne, tandis que des efforts ont été faits pour favoriser la recherche et le développement de médicaments, a dit le diplomate.

Grâce à ces efforts inlassables, la situation a connu des développements positifs, a noté M. Zhang selon qui la Chine, face à cette épidémie, a adopté une attitude ouverte, transparente et hautement responsable.

"Non seulement pour le bien de la Chine, mais aussi pour celui du monde, la Chine a pris des mesures de prévention et de contrôle rigoureuses qui dépassent de loin les exigences du Règlement sanitaire international, freinant efficacement la propagation de l'épidémie", a déclaré le diplomate.

Zhang Jun a assuré que son pays avait signalé les informations sur l'épidémie dès qu'elles ont été disponibles, partagé les séquences génétiques du virus et communiqué activement avec les pays concernés.

Il a par ailleurs appelé la communauté internationale à rester rationnelle, à respecter les orientations fixées par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à évaluer l'épidémie de façon objective et impartiale, ainsi qu'à prendre les mesures appropriées pour éviter une réaction excessive qui entraînerait des effets négatifs bien plus grands.

L'ambassadeur l'a en outre appelée à s'opposer à la politisation des questions de santé et à n'accorder aucun espace aux commentaires, discriminations ou stigmatisations racistes.

Les ambassadeurs d'Indonésie, du Nigeria, des Philippines, de Mongolie et du Venezuela ont, dans leurs déclarations, salué les efforts de la Chine et affiché leur soutien, appelant à la solidarité internationale pour relever les défis.