Le déploiement des services de 5G devrait rebondir avec encore plus de vigueur après les contretemps dus à l’épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19), afin de s’assurer que le déploiement ne soit pas affecté. La crise du coronavirus, qui a déjà coûté la vie à de nombreuses personnes et retardé l’activité de la plupart des industries, a un impact sur le développement du réseau de prochaine génération.

D’après un rapport de l’Economic Observer, China Mobile (l’un des trois principaux opérateurs de réseau en Chine) a fait savoir que l’installation des stations de base 5G à Beijing avait été repoussée. Près de 6000 stations de base 5G ont été installées dans la capitale, mais le travail n’a pas pu continuer pour des raisons de sécurité. Néanmoins, malgré la pression actuelle sur les opérateurs 5G, le processus de déploiement devrait vraisemblablement accélérer après la crise avec le soutien du gouvernement.

« Tant que le coronavirus peut être éradiqué d’ici le mois d’avril, le calendrier du déploiement de la 5G − incluant la construction des voies de 5G non-standalone (utilisant un cœur de réseau 4G) − ne sera pas affecté. Des centaines de milliers de stations de base sont construites chaque année en Chine. De fait, les installateurs sont déjà qualifiés et prêts à reprendre le travail à tout moment », note Fu Liang, un analyste du secteur basé à Beijing.

Jeudi, le plus grand congrès mondial de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, a été annulé par les organisateurs à cause du coronavirus. En tant que l’une des principales expositions pour les entreprises chinoises de téléphonie mobile et l’un des plus importants rassemblements de spécialistes du secteur, cette annulation signifie que la formulation des normes internationales pour le secteur de la 5G pourrait prendre plus de temps que prévu.

Même si le déploiement de la 5G ne sera pas annulé à cause du coronavirus, cette crise risque de retarder la réalisation de profits pour les opérateurs de 5G et le gouvernement pourrait adopter des mesures de soutien pour que les opérateurs de réseau continuent d’investir dans la 5G, juge Fu Liang.

« Cette crise rend indubitablement les affaires plus difficiles pour les opérateurs [et] les expéditions de portables au premier trimestre devraient enregistrer une baisse. Les mesures de soutien, comme un approvisionnement bon marché et direct d’électricité aux stations de base, pourraient permettre d’assurer le déploiement sans accroc de la 5G », propose-t-il.