Le ministère chinois de la Défense nationale a exprimé mercredi sa forte insatisfaction et sa ferme opposition à la déclaration du secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, félicitant la dirigeante de Taiwan, Tsai Ing-wen, pour son investiture.

Taiwan est une partie inaliénable de la Chine, a déclaré le ministère dans un communiqué, notant que la décision des Etats-Unis avait gravement violé le principe d'une seule Chine et les stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains, représentait une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, avait sérieusement porté atteinte au développement des relations entre les deux pays et leurs forces armées et avait gravement sapé la paix et la stabilité entre les deux rives du détroit de Taiwan.

"Ceci est tout à fait incorrect et très dangereux", selon le communiqué.

Le ministère a souligné que la question de Taiwan avait trait aux affaires intérieures de la Chine et concernait les intérêts fondamentaux de la Chine et les sentiments nationaux de 1,4 milliard de Chinois.

"Nous nous opposons fermement à toute forme d'échanges officiels et de contacts militaires entre quelque pays que ce soit et Taiwan", a indiqué le ministère. "Nous n'autoriserons jamais quelque personne, organisation ou parti politique que ce soit, à aucun moment et sous aucune forme, à séparer une partie du territoire de la Chine", a affirmé le ministère.

L'Armée populaire de libération (APL) possède une ferme volonté, une confiance totale et les capacités suffisantes pour défaire toute ingérence de forces étrangères et toute tentative sécessionniste recherchant l'"indépendance de Taiwan" sous quelque forme que ce soit, a déclaré le ministère.

L'APL prendra toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, ainsi que la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan, a poursuivi le ministère.