Une nouvelle loi stipulant une surveillance et une gestion plus strictes de la conduite des employés du gouvernement entrera en vigueur le mois prochain.

La loi sur la discipline administrative pour les employés du gouvernement traite des sanctions pour le personnel ayant un comportement inapproprié, y compris les précédents comportements inappropriés selon la discipline administrative. La loi vise à rendre ces mesures plus cohérentes dans des circonstances similaires prévues dans la discipline du Parti et le Code pénal.

En plus des comportements répréhensibles tels que la corruption, le détournement de fonds et l'abus de pouvoir déjà couverts par les lois et règlements actuels pour les employés du gouvernement, la nouvelle loi prévoit des sanctions pour violation des mesures disciplinaires administratives comme l'altération ou la falsification d'informations personnelles par le personnel, le manquement à une déclaration de ce genre d'informations comme il est requis par le code de conduite, ainsi que le refus du respect des règles régissant certaines activités entreprises par leurs parents et proches.

La loi couvrira également le personnel du gouvernement qui acquiert la nationalité d'un autre pays ou qui obtient une résidence permanente ou à long terme à l'étranger faute d'autorisation.

Les agences gouvernementales sont invitées à améliorer l'éducation, la gestion et la supervision de leurs employés. Les autorités de surveillance superviseront les pratiques des employeurs à cet égard et leur demanderont de prendre des mesures correctives.