Le système chinois de navigation par satellite BeiDou-3 (BDS) a été officiellement lancé vendredi pour un service mondial, marquant une étape importante dans les efforts du pays pour promouvoir l'interconnectivité à travers le monde.

Il y a plus d'un mois, la Chine a envoyé le dernier satellite du système BDS dans l'espace, achevant ainsi le déploiement du réseau de navigation orbitale qui a duré près de 30 ans. Pourtant, pour que le BDS joue un rôle plus important dans la connexion du monde, il ne s'agit que d'un début.

Pour commencer, BeiDou offre un choix supplémentaire aux utilisateurs mondiaux en termes de systèmes mondiaux de navigation par satellite, avec le Système américain de positionnement mondial (GPS), le système russe GLONASS et le système européen Galileo. Actuellement, plus de 100 pays et régions utilisent les services de BeiDou.

A ce jour, ce dernier est largement utilisé dans les transports, l'agriculture, la sylviculture et la pêche, l'unification des temps de communication et d'autres domaines. Il a permis le développement de technologies transformatrices comme l'agriculture de précision, le développement numérique et la construction de ports intelligents en Asie, en Europe de l'Est et en Afrique.

Ces dernières années, certains pays arabes et ceux participant à l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) ont choisi de rejoindre le système BeiDou, ce qui représente un vote de confiance dans la fiabilité du système et son énorme potentiel de développement.

Le système BeiDou se caractérise également par son ouverture et sa compatibilité. Compatible avec les trois autres systèmes de positionnement, BeiDou présente des avantages uniques tels que la fourniture de services de messagerie bidirectionnelle, qui peuvent non seulement indiquer la position d'une personne, mais aussi la relayer aux autres.

Grâce à des mécanismes de coopération, BeiDou a travaillé avec les trois autres systèmes mondiaux sur la compatibilité et l'interopérabilité afin de construire conjointement un groupe de satellites compatibles qui peuvent fournir des services plus précis et plus fiables aux utilisateurs du monde entier.

La science n'est pas limitée par les frontières nationales et l'innovation est une entreprise permanente, a déclaré le président chinois Xi Jinping dans un message de félicitations pour le début de l'assemblage du réacteur thermonucléaire expérimental international ITER. La coopération scientifique et technologique internationale est essentielle pour relever les défis mondiaux auxquels l'humanité est confrontée, a-t-il souligné.

En outre, le développement indépendant du système BeiDou par la Chine est une preuve éclatante que sa capacité d'innovation technologique est inarrêtable.

Ces dernières années, Washington a imposé un blocus sévère contre la Chine dans le domaine des hautes technologies, ainsi qu'une série de mesures visant à réprimer les entreprises chinoises de haute technologie, dont la pionnière de la 5G, Huawei.

En dépit de ces mesures, les capacités d'innovation de la Chine n'ont fait que se renforcer. Comme l'a récemment déclaré M. Xi lors d'un symposium sur le travail économique de la Chine, "aucun pays ni individu ne peut arrêter le rythme historique du grand renouveau de la nation chinoise".

Dans l'Antiquité, les Chinois ont inventé la boussole, un outil qui permettait de naviguer lors d'explorations intercontinentales il y a des milliers d'années. Aujourd'hui, le système BeiDou, qui tient son nom de la constellation de la Grande Ourse, servira de point de repère lumineux pour éclairer la voie aux peuples du monde entier afin de se rapprocher encore plus dans la nouvelle ère d'interdépendance mondiale.