Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a indiqué mardi que le Canada dévoilerait des mesures de représailles pour contrer les tarifs douaniers "injustes" appliqués par les États-Unis.

Dans un communiqué, M. Trudeau a déclaré que son gouvernement agissait de manière à protéger l'industrie canadienne de l'aluminium. "Je veux souligner que nous prendrons des mesures pour répliquer aux tarifs douaniers injustes appliqués sur l'aluminium canadien par les États-Unis".

"Comme je l'ai déjà dit à de nombreuses reprises, nous défendrons toujours les travailleurs canadiens. Nous défendrons notre secteur de l'aluminium", a ajouté M. Trudeau.

La vice-Premier ministre et ministre des Finances canadienne, Chrystia Freeland, et la ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, Mary Ng, doivent publier les détails de ce plan mardi après-midi lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Le mois dernier, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé lors d'un discours de campagne dans l'Ohio qu'il adopterait un tarif douanier de 10% sur les produits d'aluminium canadiens, justifiant cette mesure par des préoccupations de sécurité nationale.

Le gouvernement Trudeau a répondu rapidement en déclarant que le Canada compte adopter rapidement des contre-mesures.

Cette initiative de M. Trump devrait selon les estimations impacter 50% des exportations d'aluminium du Canada vers les États-Unis.

Les experts estiment que les tarifs douaniers et les mesures de représailles canadiennes affecteraient négativement les travailleurs des deux pays en raison des profondes interconnexions dans le secteur de l'aluminium.