Qingdao, ville portuaire de la province chinoise du Shandong (est), s'est engagée à effectuer des tests d'acide nucléique à l'échelle municipale sur l'ensemble de ses 11 millions d'habitants en cinq jours à partir de lundi, à la suite de l'émergence de nouveaux cas dans la ville.

Jeudi à 8h00, plus de 9,94 millions d'habitants avaient déjà fait l'objet d'un prélèvement d'échantillons tandis que plus de 7,64 millions des échantillons prélevés avaient été testés. Hormis les cas déjà signalés, aucun nouvel échantillon positif n'a été découvert.

Le virus est réapparu à Qingdao, avec treize nouveaux cas confirmés de COVID-19 signalés, selon un bilan établi mercredi. La plupart des nouveaux cas sont liés à l'Hôpital thoracique de Qingdao, qui avait été utilisé pour traiter des cas importés de COVID-19.

Sui Zhenhua, directeur de la commission municipale de la santé de Qingdao, a été suspendu après l'apparition de nouveaux cas, selon une décision prise mercredi par le comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Qingdao.

AIDE DES VILLES VOISINES

A partir de 7h00 lundi, les habitants d'un quartier de l'arrondissement de Shinan ont commencé à faire la queue dans un point de test pour passer le test d'acide nucléique.

"Il faut attendre environ 20 minutes avant d'être testé. C'est un acte responsable d'effectuer des tests pour nous-mêmes et pour les autres", a déclaré M. Wang, un habitant.

Du Xiaoxuan, une infirmière envoyée de la ville de Zibo, à environ 270 kilomètres de Qingdao, est arrivée à Qingdao mardi midi et a prélevé plus de 200 échantillons avec deux collègues le jour de leur arrivée.

"La Chine a bien maîtrisé l'épidémie. C'est une réussite durement acquise que nous devons sauvegarder", a déclaré l'infirmière.

Cinq villes du Shandong, dont Zibo, Yantai et Rizhao, ont joint leurs efforts à ceux de Qingdao pour aider à effectuer des prélèvements et des tests d'acide nucléique, et plus de 1.200 personnes ont été envoyées dans la ville à cet effet, a déclaré Chen Wansheng, responsable du gouvernement municipal.

La plupart des échantillons de cinq arrondissements de Qingdao sont acheminés vers les cinq villes voisines pour des tests, puisque Qingdao a un équipement limité et les échantillons doivent être testés dans les 12 heures, a expliqué Zhao Guolei, directeur adjoint de la commission municipale de la santé.

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE AMELIORE L'EFFICACITE

Une approche de tests groupés a été adoptée pour améliorer l'efficacité, a indiqué Zhang Huaqiang, responsable du Centre municipal de prévention et de contrôle des maladies.

"Si l'échantillon provenant des prélèvements effectués sur 10 personnes se révèle positif, nous informerons les 10 personnes qu'elles doivent subir une quarantaine et passer des tests afin d'identifier le porteur du prélèvement positif", a expliqué M. Zhang.

Le Groupe BGI, une société chinoise de biotechnologie, a optimisé mercredi son laboratoire de test d'acide nucléique à Qingdao, Huoyan (Fire Eye). Le groupe a installé 88 autres instruments de prélèvement et de test dans le laboratoire, ce qui porte la capacité maximale de test quotidien de 2.000 à 40.000 échantillons.