Selon un rapport de recherche de Morgan Stanley, la consommation privée pourrait devenir un moteur plus important de l'économie chinoise en 2021 avec la libération d'une épargne de précaution accrue et une reprise complète du marché du travail.

La banque d'investissement prévoit que la croissance de la consommation privée réelle de la Chine atteindra 12,4% d’une année sur l’autre en 2021, jouant un rôle plus important dans la croissance que les exportations et les investissements dans les infrastructures.

« Nous prévoyons que l'excédent d'épargne sera partiellement libéré en 2021, car la confiance des consommateurs s'améliorera probablement grâce à une reprise plus large du marché du travail et à une situation plus stable du COVID-19 au niveau national », a déclaré Robin Xing, économiste en chef de la banque pour la Chine et co-rédacteur du rapport.

Selon le rapport, le revenu des ménages chinois et les taux d'épargne ont augmenté cette année, car une reprise plus rapide dans le secteur manufacturier et celui de la construction a partiellement compensé la pression du marché du travail dans les secteurs des services basés sur le contact.

Les données officielles montrent que le revenu disponible par habitant en Chine au troisième trimestre a augmenté de 3,9% d’une année sur l’autre en termes nominaux. Le taux de chômage enquêté dans les zones urbaines s'est quant à lui amélioré pour atteindre 5,3% en octobre, 0,1 point de pourcentage de moins que celui de septembre.

Dans le même temps, a noté M. Xing, la reprise du marché du travail devrait s'étendre aux segments de services basés sur les contacts l'année prochaine, ce qui stimulera également la consommation.

Bien que la reprise de la consommation ait été asymétrique en 2020 -les dépenses dans des segments tels que les voitures et les téléphones portables se sont ainsi considérablement améliorées tandis que celles dans les divertissements, les voyages et les services médicaux sont restées inférieures aux niveaux pré-COVID- M. Xing a prédit que ces segments à la traîne rattraperont leur retard en 2021, considérant l'amélioration du confinement du COVID-19 et la disponibilité future des vaccins.

Enfin, a noté le rapport, combinée à un rebond de la consommation publique grâce à de meilleures recettes, la consommation globale devrait contribuer pour 6,7 points de pourcentage à la croissance globale du PIB.