La Chine s'est classée au premier rang parmi les membres du Groupe des 20 (G20) en termes de montants de report de la dette dans le cadre de l'Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) pour les pays les plus pauvres, a déclaré le ministre des Finances Liu Kun.

Les créanciers bilatéraux officiels du pays, l'Agence chinoise de coopération internationale pour le développement et la Banque d'exportation et d'importation de Chine, ont suspendu un total de 1,353 milliard de dollars de paiements au titre du service de la dette, au profit de 23 pays, a indiqué M. Liu dans un entretien publié vendredi sur le site Internet du ministère.

La Banque de développement de Chine, créancier commercial, a signé des accords avec les bénéficiaires de l'ISSD portant sur 748 millions de dollars d'ici la fin septembre, selon M. Liu.

Le G20 a lancé l'ISSD en avril pour répondre aux besoins de liquidités à court terme des pays à faible revenu, alors que la pandémie de COVID-19 a porté un coup dur à l'économie mondiale et a aggravé la vulnérabilité de la dette.

Les paiements du service de la dette dus du 1er mai à la fin de l'année par les pays les plus pauvres seront suspendus, selon la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20, qui s'est tenue en avril.

La suspension de la dette a été prolongée de six mois supplémentaires jusqu'au 30 juin 2021, ont décidé les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 en octobre.