L'ambassadeur de Jordanie en Chine, Hussam Al Husseini, a déclaré que l'union des forces pour lutter contre la pandémie de COVID-19 a promu les relations entre les pays arabes et la Chine, et renforcé la solidarité et la coopération entre eux.

Il a fait ces remarques lors d'une récente interview exclusive avec Xinhua.

Depuis l'épidémie de COVID-19, les gens sont plus conscients des liens étroits entre les pays arabes et la Chine, a-t-il déclaré, faisant l'éloge de leur coopération anti-pandémique.

Il a exprimé sa gratitude pour la générosité du peuple chinois et du gouvernement chinois dans la fourniture de matériel médical aux pays arabes.

La Chine a très bien géré le virus, a-t-il indiqué, notant son admiration pour la façon dont les dirigeants et le gouvernement chinois ont mobilisé la population et mis en place des mesures strictes afin de contrôler la transmission du virus.

"Nous avons suivi les efforts déployés par la Chine pour développer les vaccins contre le COVID-19, dont les trois phases d'essai réussies qui ont eu lieu et certaines qui sont toujours en cours. Ces efforts ont également été faits dans la coopération avec les pays arabes, dont la Jordanie", a-t-il poursuivi.

Il a exprimé sa gratitude pour la participation de la Chine à l'initiative COVAX dirigée par l'OMS visant à assurer un accès mondial équitable aux vaccins. "Cela montre le véritable esprit de solidarité et de coopération de la Chine, sans lequel l'humanité ne pourrait pas vaincre ce virus," a-t-il déclaré.

L'ambassadeur a également exprimé sa confiance dans le fait que la croissance stable de l'économie chinoise conduira à une relance économique mondiale après le contrôle réussi de la pandémie.

La réduction de la pauvreté est l'un des exemples excellents des plans et politiques de succès de la Chine, ainsi qu'un des plus importants objectifs du Millénaire pour le développement proposé par les Nations unies il y a de nombreux années. Selon lui, la Chine se trouve en première ligne de la réalisation de ces objectifs.

Il a souligné que beaucoup de pays, y compris la Jordanie, peuvent tirer de nombreuses leçons de l'expérience de la Chine.

La relation entre la Jordanie et la Chine est une réussite à bien des égards, a-t-il déclaré, indiquant que la relation bilatérale a été améliorée en partenariat stratégique en 2015, et que la Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial du pays.

L'ancienne Route de la Soie a toujours été un bon exemple des relations historiques entre les Arabes et les Chinois, a-t-il annoncé, notant que la Jordanie possède le potentiel pour devenir un centre d'investissement, de logistique et de redistribution pour les produits et services chinois dans la construction conjointe de l'initiative "la Ceinture et la Route".

"Il y a de nombreux domaines qui prospèrent entre nos deux pays, politiquement, économiquement, culturellement et dans le tourisme", a-t-il conclu.