Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré mercredi après-midi que la Chine était disposée à collaborer avec la Mongolie pour continuer d'entretenir des relations de bon voisinage, de défendre l'égalité et les bénéfices partagés, de maintenir la communication stratégique et d'approfondir la coopération pragmatique, particulièrement en renforçant à l'heure actuelle la coopération dans la prévention et le contrôle des épidémies.

M. Li a fait ces remarques lors d'un entretien téléphonique avec son homologue mongol Luvsannamsrai Oyun-Erdene.

Faisant l'éloge des relations sino-mongoles, M. Li a affirmé que les deux parties devaient s'efforcer d'accélérer la restauration du volume de marchandises échangées via les postes-frontières, d'assurer la bonne progression de la coopération sur les grands projets et de continuellement élever les relations bilatérales à un niveau supérieur.

Il a fait valoir que les problèmes environnementaux ne connaissaient pas de frontières et que la Chine était prête à coopérer avec la Mongolie en matière de protection de l'environnement ou encore de prévention et de contrôle de la désertification, entre autres, afin de relever les défis qui se présentent.

Soulignant le fait que la base de la reprise économique globale de la Chine se consolide constamment, le Premier ministre chinois a indiqué que l'économie chinoise s'était profondément intégrée à l'économie mondiale.

La Chine fera particulièrement attention aux évolutions de la conjoncture économique internationale, créera un meilleur environnement d'affaires et dynamisera davantage les acteurs du marché, a assuré M. Li, ajoutant que la Chine maintiendrait la bonne marche de l'économie dans une fourchette raisonnable et préserverait une dynamique économique positive à long terme.

Cela fournira également des opportunités pour la coopération sino-mongole et apportera davantage de bénéfices aux deux pays et à leurs peuples, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, M. Oyun-Erdene a déclaré que la Mongolie s'était engagée à développer des relations amicales et de bon voisinage avec la Chine sur le long terme et soutenait la coopération économique régionale et le développement vert.

La Mongolie souhaite collaborer avec la Chine pour renforcer la synergie de leurs stratégies de développement, approfondir la coopération dans des domaines tels que la lutte contre le COVID-19, le commerce transfrontalier et la protection de l'environnement, ainsi que faire progresser la coopération sur les grands projets, dans le but de continuer de créer de nouveaux contenus au partenariat stratégique global Mongolie-Chine, a expliqué M. Oyun-Erdene.