La Chine exhorte les Etats-Unis à faire face à leurs propres problèmes graves en matière de droits de l'homme et à prendre des mesures concrètes pour améliorer leur propre situation en la matière, a annoncé mercredi Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

M. Zhao a fait ces remarques après les remarques du porte-parole du département d'Etat, Ned Price, sur le Xinjiang de la Chine.

En réponse, M. Zhao a indiqué que le soi-disant "génocide" au Xinjiang était le mensonge le plus absurde du siècle. Les Etats-Unis, en diffamant les autres, essaient de détourner l'attention de leurs violations flagrantes des droits de l'homme.

Notant que l'histoire avait enregistré tous les crimes commis par la partie américaine en matière de violation des droits de l'homme, M. Zhao a énuméré cinq types de crimes lors d'une conférence de presse.

Le premier est le colonialisme. L'histoire des Etats-Unis a enregistré l'horrible nettoyage ethnique systémique et le massacre des Amérindiens, ce qui constitue un génocide et des crimes contre l'humanité. Durant environ 100 ans après la fondation des Etats-Unis, les Amérindiens ont été expulsés et tués au cours de l'expansion vers l'Ouest. Leur population a reculé de cinq millions à la fin du 15e siècle à 250.000 au début du 20e siècle.

Le deuxième est le racisme. Au Etats-Unis, le racisme est un problème systémique et persistant, touchant tous les aspects de la société. Selon le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale des Nations unies, les Afro-Américains sont confrontés à un racisme systémique en matière de santé, d'emploi, d'éducation, de système juridique, etc. Depuis l'épidémie de COVID-19, les crimes haineux contre les Asiatiques aux Etats-Unis ont bondi de 150% par rapport au mois de mars l'année dernière. Cette année, lors de l'examen du rapport sur les Etats-Unis par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, plus de 110 pays ont critiqué les Etats-Unis en raison de leurs problèmes de droits de l'homme, exhortant le pays à prendre des mesures concrètes pour résoudre les problèmes systémiques comme la discrimination contre les groupes minoritaires.

Le troisième est l'exportation de l'instabilité. Depuis 2001, les Etats-Unis ont lancé des guerres et des opérations militaires sous le prétexte de "lutter contre le terrorisme" dans environ 80 pays à travers le monde, qui ont coûté la vie à plus de 800.000 personnes, dont environ 330.000 civils, et des dizaines de millions de personnes ont été déplacées en Afghanistan, en Irak, en Syrie et dans de nombreux autres pays. Les Etats-Unis et l'Occident ont soutenu et initié le "printemps arabe", qui a plongé les pays de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique du Nord dans la tourmente dont ils ne se sont toujours pas remis.

Le quatrième est l'ingérence. Se cachant derrière la bannière des droits de l'homme qui l'emporte sur la souveraineté, les Etats-Unis ont ignoré les principes de respect de la souveraineté nationale et de la non-ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays de la Charte des Nations unies, et imposé des sanctions unilatérales aux pays en développement concernés, ce qui a entraîné de graves crises humanitaires.

Le cinquième est la politique du deux poids, deux mesures. Les Etats-Unis ont fermé les yeux sur le fait que le Xinjiang jouit de la prospérité et du développement et que les 25 millions d'habitants de tous les groupes ethniques de la région vivent dans l'harmonie et la solidarité, et ils ont arbitrairement collé l'étiquette de "génocide" à la Chine en se basant uniquement sur les récits de quelques faux universitaires et faux témoins. Cependant, après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, des actes extrêmes tels que la destruction et le pillage de mosquées se sont produits dans certains quartiers musulmans de villes américaines. En 2017, la précédente administration américaine a instauré une interdiction anti-musulmans, faisant des Etats-Unis le seul pays au monde à avoir émis une interdiction visant spécifiquement la communauté musulmane. Selon un sondage réalisé aux Etats-Unis, plus de 80% des personnes interrogées estiment que les musulmans sont victimes de discrimination dans le pays.

"Nous exhortons les Etats-Unis à mettre de côté leur arrogance et leurs préjugés, à faire face à leurs propres problèmes graves en matière de droits de l'homme et à adopter des mesures concrètes pour améliorer leur propre situation dans ce domaine", a déclaré M. Zhao.