Le succès historique de la Chine en matière de réduction de la pauvreté, comme le montre un livre blanc récemment publié, vaut la peine d'être pris en modèle par d'autres pays encore troublés par la pauvreté, ont estimé des experts étrangers.

La réduction de la pauvreté en Chine est une contribution remarquable à l'effort mondial de lutte contre ce fléau, a jugé Mouratbek Imanaliev, ex-secrétaire général de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et ancien ministre kirghize des Affaires étrangères, dans un entretien accordé à Xinhua.

Commentant le livre blanc intitulé "Réduction de la pauvreté : l'expérience et la contribution de la Chine", il considère la philosophie centrée sur le peuple du Parti communiste chinois (PCC) et la mise en œuvre réussie de ses réformes comme la clef de ces accomplissements.

Le document, publié mardi par Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat chinois, retrace le grand combat mené par le peuple chinois pour éliminer l'extrême pauvreté, présente l'approche chinoise et partage l'expérience et les actions entreprises par ce pays dans la lutte contre la pauvreté.

Kingphet Mongkhonvilay, un haut fonctionnaire du Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL), note que la Chine a réussi à atteindre son objectif de réduction de la pauvreté tout en luttant contre la pandémie de nouveau coronavirus, illustrant le fait que le PCC était de tout cœur au service de son peuple.

Il exprime aussi l'espoir que d'autres pays bénéficieront de l'expérience de la Chine et que tous les partenaires du monde entier pourront parvenir ensemble à un développement commun et à une éradication complète de la pauvreté absolue.

Pour Wilson Lee Flores, chroniqueur au quotidien anglophone The Philippine Star, un leadership fort, la solidarité entre les gens et la détermination à réformer figurent parmi les aspects essentiels que les Philippines pourraient apprendre des efforts chinois de lutte contre la pauvreté.