Le vice-Premier ministre chinois Han Zheng a rencontré vendredi par liaison vidéo John Kerry, envoyé spécial du président américain pour le climat, et les deux parties ont exprimé leur volonté de communiquer et de coopérer sur le changement climatique.

Qualifiant le changement climatique de question concernant le bien-être de toute l'humanité, M. Han, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, a déclaré que la Chine avait mis en œuvre la stratégie nationale de réponse active au changement climatique, agissant en tant que participant, contributeur et leader important en termes de conservation écologique mondiale.

Prenant acte de l'engagement pris par la Chine l'année dernière d'atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone d'ici 2030 et de devenir neutre en carbone d'ici 2060, ainsi que des nouvelles mesures visant à augmenter les contributions déterminées au niveau national, M. Han a indiqué que la Chine était fermement résolue et énergique dans sa lutte contre le changement climatique.

"Nous atteindrons les objectifs mentionnés ci-dessus de manière terre à terre", a déclaré M. Han.

La Chine et les Etats-Unis, qui sont respectivement le plus grand pays en développement et le plus grand pays développé du monde, partagent beaucoup d'intérêts communs dans la lutte contre le changement climatique, a déclaré M. Han. "La Chine attache de l'importance à la conduite du dialogue et de la coopération sur le changement climatique avec la partie américaine."

"La Chine se félicite du retour des Etats-Unis à l'Accord de Paris, et attend de la partie américaine qu'elle respecte l'Accord, assume ses responsabilités et apporte ses contributions", a noté M. Han.

Pour répondre au changement climatique, M. Han a déclaré que le principe de responsabilités communes mais différenciées devait être suivi.

Il a ajouté que la Chine était prête à maintenir le dialogue et la coopération avec la partie américaine, et à travailler avec toutes les parties pour promouvoir conjointement la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

Pour sa part, M. Kerry a déclaré que la coopération entre les Etats-Unis et la Chine était d'une importance vitale pour relever le défi mondial du changement climatique, saluant les efforts considérables déployés par la Chine à cet égard.

Il a ajouté que les Etats-Unis étaient prêts à travailler avec la Chine pour améliorer la communication, approfondir la coopération et accélérer la mise en œuvre des objectifs fixés dans l'Accord de Paris, afin de contribuer davantage à la réponse à la crise du changement climatique.