La Chine a exhorté samedi les Etats-Unis et le Japon à cesser immédiatement de s'ingérer dans ses affaires intérieures et de nuire aux intérêts chinois.

"Nous appelons les Etats-Unis et le Japon à prendre au sérieux l'inquiétude de la Chine, à respecter le principe d'une seule Chine et à cesser immédiatement de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine et de nuire aux intérêts chinois", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "La Chine prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre résolument sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement".

Le porte-parole a fait ces remarques, alors qu'il était invité à commenter une déclaration conjointe des dirigeants américain et japonais, publiée après leur réunion, exprimant leurs préoccupations sur les questions liées à Taiwan, aux îles Diaoyu, à Hong Kong, au Xinjiang et à la mer de Chine méridionale.

Le porte-parole a indiqué que Taiwan et les îles Diaoyu faisaient partie du territoire chinois, ajoutant que les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang avaient purement trait aux affaires intérieures de la Chine et que la Chine avait une souveraineté indiscutable sur les îles de la mer de Chine méridionale et les eaux adjacentes.

Il a souligné que la déclaration conjointe des dirigeants américain et japonais représentait une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine et avait gravement violé les normes fondamentales régissant les relations internationales.

"La Chine la déplore et la rejette. Nous avons fait part de notre position solennelle aux Etats-Unis et au Japon par voie diplomatique", a-t-il indiqué.

Les Etats-Unis et le Japon s'unissent en fait pour former des cliques et attiser la confrontation entre blocs tout en parlant de "liberté et ouverture", a ajouté le porte-parole. "Cette démarche anachronique va à l'encontre de l'aspiration à la paix, au développement et à la coopération partagée par la majorité écrasante des pays dans la région et au-delà".

Cela ne fera que permettre au monde de voir de plus en plus clairement la nature préjudiciable de l'alliance américano-japonaise, qui tente de saper la paix et la stabilité régionales, a noté le porte-parole.