Un porte-parole militaire chinois a critiqué vendredi le Japon pour sa "mesure extrêmement erronée et irresponsable de battage médiatique sur la prétendue 'menace chinoise'", indiquant que la Chine la déplorait et s'y opposait.

En réponse à l'édition 2021 du livre bleu diplomatique publié mardi par le Japon, Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, a déclaré que le livre bleu attaquait et calomniait malicieusement la Chine et s'ingérait grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine.

Se référant à la partie concernant les dépenses et la force militaires de la Chine, M. Wu a indiqué que la Chine suivait une voie du développement pacifique, poursuivait une politique défensive de la défense nationale, et maintenait une ouverture et une transparence sur ses dépenses en la matière.

Les dépenses militaires annuelles de la Chine sont restées inférieures à 2% de son PIB au cours des 30 dernières années, soit moins que celles des principaux pays du monde et inférieures à la moyenne mondiale de 2,6%, d'après M. Wu.

Le porte-parole a annoncé que la position de la Chine sur les questions maritimes était cohérente et claire, et que l'île Diaoyu et ses îles affiliées étaient une partie inaliénable du territoire chinois.

Il a également mis en garde le Japon contre toute ingérence dans la question de Taiwan, qui relève des affaires intérieures de la Chine.

M. Wu a exhorté le Japon à considérer la Chine et l'armée chinoise de manière objective et rationnelle, et à faire des efforts constructifs pour promouvoir le développement sain et stable des relations bilatérales.