La Chine continuera à offrir un meilleur environnement commercial aux entreprises étrangères, dont celles des pays de l'UE, a annoncé mercredi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Dans le même temps, la Chine espère que les parties concernées, dont l'UE, pourront offrir un environnement commercial ouvert, transparent et non discriminatoire aux entreprises chinoises qui souhaitent investir et opérer à l'étranger, a indiqué le porte-parole Wang Wenbin.

Il a fait cette remarque lors d'un point de presse en réponse à une question concernant un sondage sur la confiance des entreprises européennes en Chine, mené par la Chambre de commerce de l'Union européenne en Chine.

Selon le sondage, la résilience du marché chinois a offert un refuge bien nécessaire aux entreprises européennes au milieu de la tempête de la pandémie de COVID-19, 73% des personnes interrogées ayant réalisé des bénéfices l'année dernière. Environ 68% des personnes interrogées sont optimistes quant à la croissance future en Chine.

Cependant, un quart des entreprises sondées "délocalisent" leurs chaînes d'approvisionnement en Chine, selon le sondage.

En pleine propagation de la COVID-19 et de la récession économique mondiale, les statistiques à ce sujet dans le rapport démontrent pleinement la résilience, la vitalité et les perspectives de la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'UE, a indiqué M. Wang.

En ce qui concerne les préoccupations des entreprises européennes en Chine, il a souligné que la Chine construisait activement un nouveau paradigme de développement et que la Chine promouvait le développement d'un nouveau système économique ouvert d'un niveau plus élevé et la construction d'un environnement commercial orienté sur le marché, basé sur le droit et aux caractéristiques internationales, qui apportera plus d'opportunités de développement aux entreprises étrangères, dont celles des pays européens.