Des entreprises américaines ayant appelé à une nouvelle politique commerciale internationale se disent inquiètes car la politique du président Joe Biden est plus proche que prévu de celle de son prédécesseur Donald Trump, a rapporté le Financial Times le 3 juin.

"La nouvelle administration est là depuis cinq mois et on n'a pas encore une idée claire de la politique commerciale envers la Chine", déplore dans le quotidien économique Jon Gold, vice-président de la Fédération nationale du commerce de détail (NRF).

"Ça a un impact important sur les entreprises, dont beaucoup ont du mal à survivre à la COVID-19 et supportent le fardeau supplémentaire des droits de douane", ajoute-t-il.

Alors que le coût de ces tarifs douaniers pour les entreprises américaines commerçant avec la Chine s'est accru, plus de 3.500 d'entre elles, dont Coca-Cola, Disney et Ford, ont porté plainte contre ces mesures prises sous l'administration Trump.

"Les droits de douane sont profondément impopulaires auprès des consommateurs et des entreprises américains qui en supportent le coût", a assuré Doug Barry, porte-parole du Conseil des affaires sino-américain (USCBC). Nombre de ces taxes "demeurent en place sans aucune indication de quand elles seront levées ou même si elles le seront".