Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi a déclaré mercredi que le but de son voyage en Syrie, en Egypte et en Algérie était de renforcer les liens d'amitié et de faire avancer l'application des consensus atteints par le président chinois Xi Jinping et les chefs d'Etat de ces trois pays.

M. Wang a tenu ces propos au cours d'une interview donnée à la presse chinoise alors qu'il achevait son voyage.

Il a déclaré que sa visite visait également à consolider la confiance mutuelle, à approfondir la coopération, à promouvoir la paix et la stabilité régionales, à renforcer l'unité et la coopération entre les pays en développement, et à préserver l'équité et la justice internationales.

Il a souligné que ses hôtes et lui étaient convenus de renforcer la communication et la coordination stratégiques, de continuer de se soutenir mutuellement sur toutes les questions liées à leurs intérêts fondamentaux et à leurs préoccupations majeures, et d'apporter de nouvelles contributions à la construction d'une communauté de destin sino-arabe.

Toutes les parties ont en outre convenu que la construction conjointe de la Ceinture et de la Route servait les intérêts fondamentaux de la Chine et des Etats arabes, et ont déclaré qu'elles continueraient d'approfondir leur coopération dans des domaines tels que les infrastructures, les parcs industriels, l'énergie, les transports, l'information et la communication, l'aviation, l'aérospatiale et la formation du personnel afin de parvenir à un développement commun, a indiqué le chef de la diplomatie chinoise.

"Nous estimons tous qu'il est urgent de parvenir à la paix et à la stabilité au Moyen-Orient, et que toutes les parties doivent travailler de concert pour trouver une solution permanente", a-t-il ajouté.

M. Wang a également noté que depuis l'apparition soudaine de la pandémie de COVID-19, la Chine et les Etats arabes s'étaient toujours entraidés, avaient donné le bon exemple en termes de lutte conjointe contre la pandémie, et avaient développé de nouveaux domaines de coopération mutuellement profitables. De fait, la Chine a donné ou exporté plus de 72 millions de doses de vaccins anti-COVID vers 17 pays arabes et vers la Ligue arabe, a-t-il précisé.

La Chine et les pays arabes estiment que la recherche de l'origine du virus est avant tout une question scientifique, qui doit être étudiée par des professionnels de manière scientifique, a déclaré M. Wang, ajoutant que toute tentative de politisation de la pandémie devrait être rejetée.

Dans les temps à venir, la Chine continuera de travailler avec les pays arabes pour produire conjointement des vaccins, promouvoir une distribution équitable des vaccins, s'opposer au "nationalisme vaccinal", et de contribuer à la victoire finale du monde sur le virus, a-t-il ajouté.

Piétiner la souveraineté des autres pays au nom de la transformation démocratique est une pratique impopulaire, a encore déclaré M. Wang, notant qu'inciter à des "révolutions de couleur" et imposer des changements de régime était encore plus néfaste.

La communauté internationale doit exhorter les Etats-Unis et l'Occident à lever immédiatement toutes les sanctions unilatérales et tous les blocus économiques contre la Syrie, et à mettre en place sur ces bases une aide humanitaire transfrontalière rapide tout en respectant la souveraineté de la Syrie, a-t-il déclaré.

La Chine est déterminée à préserver l'indépendance souveraine et l'intégrité territoriale de tous les pays, et la Syrie ne fait pas exception, a-t-il affirmé, ajoutant que la Chine souhaitait travailler de concert avec la communauté internationale pour contribuer au rétablissement de la stabilité et à la reconstruction en Syrie.

M. Wang a noté que la question palestinienne était intimement liée aux causes profondes des troubles au Moyen-Orient. Le règlement de cette question ne peut être retardé indéfiniment, et le rêve de la Palestine de construire un Etat indépendant ne doit pas être suspendu indéfiniment, a-t-il déclaré.

La Chine invite les représentants palestiniens et israéliens à prendre part à des pourparlers directs en Chine, et appelle à l'organisation d'une conférence de paix internationale dirigée par les Nations Unies avec la participation des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de toutes les parties prenantes au processus de paix au Moyen-Orient, afin d'intensifier les efforts visant à trouver une solution à cette question historiquement irrésolue, a indiqué M. Wang.

La Chine continuera d'apporter une aide vitale à la Palestine sur les bases déjà en place, et fera don de 1 million de doses de vaccin supplémentaires à la partie palestinienne, a déclaré le ministre chinois.

Elle travaillera également avec l'Egypte à fournir 500.000 doses de vaccin aux Palestiniens de la bande de Gaza, en s'appuyant notamment sur l'usine de conditionnement de vaccins créée conjointement par les deux pays en Egypte, a-t-il ajouté.

Notant que cette année marquait le 50e anniversaire du rétablissement du siège légitime de la République populaire de Chine à l'ONU, M. Wang a déclaré qu'au cours des 50 dernières années, la Chine et les autres pays en développement s'étaient toujours soutenus, et avaient vigoureusement promu la démocratisation des relations internationale, la multipolarisation et la mondialisation économique.

Les pays en développement ont également toujours apporté un soutien précieux à la Chine sur toutes les questions liées aux intérêts fondamentaux de la partie chinoise, et la Chine s'appuie fortement sur eux, a-t-il affirmé.

La Chine et les autres pays en développement doivent résolument défendre l'équité et la justice, sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale, s'opposer à l'hégémonisme et aux politiques de puissance, pratiquer un véritable multilatéralisme et résister aux efforts d'un groupe minoritaire pour imposer ses règles à la communauté internationale, a indiqué M. Wang.

La Chine et les autres pays en développement doivent se soutenir mutuellement dans la recherche de voies de développement adaptées à leur situation nationale, et promouvoir des valeurs communes telles que la paix, le développement, l'équité, la justice, la démocratie et la liberté, qui sont partagées par toute l'humanité, a conclu M. Wang.