Le Royaume-Uni a accepté de verser à la France 55 millions de livres supplémentaires (environ 74,9 millions de dollars) pour financer la lutte contre les traversées illégales de la Manche, a annoncé le ministère britannique de l'Intérieur.

Afin de réduire le nombre croissant de migrants qui traversent la Manche, la ministre Priti Patel a accepté de verser cette somme dans le cadre d'un accord conclu mardi avec son homologue français Gérald Darmanin.

Cet argent, qui s'ajoute aux 25 millions de livres (environ 34,1 millions de dollars) payées l'année dernière, servira à doubler le nombre de patrouilleurs français pour atteindre environ 200 policiers par jour, tout en élargissant l'usage des technologies de surveillance à une plus grande zone des côtes nord de la France. Il devrait également contribuer à la conclusion d'un nouvel accord paneuropéen pour que les pays de l'Union européenne (UE) récupèrent les migrants clandestins qui atteignent le Royaume-Uni.

Selon le ministère britannique de l'Intérieur, à ce jour, le nombre de personnes ayant effectué la traversée en 2021 est déjà supérieur aux 8.420 de l'année dernière, ce qui était déjà un record.

Les médias locaux ont rapporté que près d'un millier de migrants avaient traversé la Manche pour rejoindre le Royaume-Uni au cours des trois derniers jours, les passeurs profitant de la météo favorable. On dénombre ainsi au moins 8.452 migrants cette année alors que des milliers d'autres sont attendus au cours des deux prochains mois.

Le journal The Guardian a souligné que la décision britannique de payer les patrouilleurs français allait certainement susciter la colère des parlementaires britanniques qui estiment que la France devrait prendre en charge ces frais.