Le financement gouvernemental dans le secteur médical et sanitaire a atteint près de 157,8 milliards de yuans (environ 24,5 milliards de dollars) dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) pendant la période du 13e Plan quinquennal (2016-2020), ont indiqué les autorités sanitaires locales.

La part des dépenses de santé supportée par le gouvernement est passée de 24,4 milliards de yuans en 2015 à 46,6 milliards de yuans en 2020 dans la région, réduisant la proportion des dépenses personnelles des habitants dans ce secteur à moins de 30%, a indiqué Cui Yan, directrice adjointe de la commission régionale de la santé. Mme Cui a fait cette annonce mardi lors d'une conférence de presse.

Le Xinjiang a investi 438 millions de yuans dans la construction de 147 hôpitaux dans les bourgs et de 546 cliniques dans les villages pendant cette période, garantissant ainsi l'accessibilité des services médicaux dans chaque bourg et village, a indiqué Mme Cui.

La tuberculose frappe depuis longtemps les habitants ruraux dans le sud du Xinjiang. De 2016 à 2020, l'incidence déclarée de la tuberculose dans la région a chuté de 64% grâce à des mesures telles que les bilans de santé gratuits ainsi que l'hospitalisation et l'isolement gratuits.

Le Xinjiang améliorera davantage la capacité et la qualité des services médicaux afin d'apporter des avantages à de plus en plus d'habitants, a ajouté Mme Cui.