Un nouveau traitement par inhalation pour les patients atteints de COVID-19 a obtenu l'approbation pour un essai clinique sur des humains, a annoncé lundi dans un communiqué de presse le Rigshospitalet, l'hôpital universitaire de Copenhague, l'un des plus grands établissements médicaux du Danemark.

Développé par des chercheurs danois, le traitement est basé sur l'idée de Thomas Bjarnsholt, professeur au département de microbiologie clinique du Rigshospitalet.

"Il s'agit d'un traitement dans lequel vous inhalez une solution acide douce, qui aide le système immunitaire à combattre les infections des voies respiratoires causées par des bactéries ou des virus", a expliqué le professeur Bjarnsholt dans le communiqué de presse.

Initialement destiné aux patients atteints de la COVID-19, il y a également de l'espoir qu'il puisse aussi "changer la donne dans le traitement d'autres types d'infections respiratoires".

"L'ambition est qu'il soit également capable de lutter contre d'autres infections telles que la pneumonie, la grippe et la tuberculose. Toutes les trois sont des maladies dont des millions de personnes meurent chaque année dans le monde", a souligné le professeur Bjarnsholt.

Le brevet de la technologie utilisée dans le traitement est détenu par la société norvégienne SoftOx Solutions, qui a collaboré à la recherche après avoir participé en tant que fournisseur d'une solution acide stable pour traiter les plaies dans une étude précédente.

"L'idée du traitement vient de nos recherches précédentes sur la capacité des solutions acides à combattre les infections des plaies. C'est la même idée qui a maintenant été affinée et convertie en traitement par inhalation pour lutter contre les infections des voies respiratoires", a poursuivi le scientifique.

Parallèlement, l'agence de santé publique danoise Statens Serum Institute (SSI) a enregistré 564 nouvelles infections à la COVID-19 et 3 décès au cours des dernières 24 heures, portant le total national à 364.464 cas et 2.671 décès.

Le SSI a enfin rapporté que 76,1% de la population danoise, soit 4.462.629 personnes, ont déjà commencé un processus de vaccination, et que 74,8% ont été complètement vaccinées.