Alors que la vaccination contre la COVID-19 est généralement disponible gratuitement pour les citoyens en Allemagne, le dépistage ne sera plus gratuit à partir de lundi.

Les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner et pour qui aucune recommandation générale ne s'applique en faveur de la vaccination continueront de bénéficier de tests antigéniques rapides, selon le gouvernement. Le dépistage de la COVID-19 restera notamment gratuit pour les enfants âgés de moins de 12 ans.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a défendu cette démarche. "L'équité envers les contribuables rend nécessaire l'abolition des tests gratuits pour les citoyens", a-t-il confié dimanche au Funke Mediengruppe.

L'Institut Robert Koch pour le contrôle et la prévention des maladies (RKI) a enregistré lundi 3.111 cas positifs de COVID-19 au cours des dernières 24 heures. Le taux d'incidence des nouvelles infections au coronavirus pour 100.000 habitants a, quant à lui, atteint son plus haut niveau en deux semaines à 66,5.

A ce jour, près de 54,27 millions de personnes ont été entièrement vaccinées contre la COVID-19 en Allemagne, portant le taux national de vaccination à 65,3%, d'après le RKI.