Une coopération mutuellement bénéfique entre les Etats-Unis et la Chine pourrait jouer un rôle clé dans la reprise économique mondiale après la pandémie de nouveau coronavirus, estime Craig Allen, président du Conseil économique sino-américain (USCBC).

"Il est extrêmement important que les deux parties aient un accord commercial et un accord d'investissement stables, prévisibles et mutuellement avantageux, ainsi que des échanges technologiques et scientifiques", a-t-il confié lundi à Xinhua dans une interview par visioconférence.

Fondé en 1973 avec pour mission d'accroître les relations commerciales entre les deux pays, l'USCBC est une organisation privée, non partisane et à but non lucratif de plus de 200 entreprises américaines commerçant avec la Chine.

Partisan d'une communication et d'une collaboration "entières" entre les deux pays, M. Allen a jugé que "cela nécessite un degré d'attention énorme, non seulement au plus haut niveau, mais à de nombreux niveaux de nos gouvernements respectifs".

D'après une enquête publiée en septembre par la Chambre de commerce américaine à Shanghai (AmCham Shanghai), les entreprises américaines en Chine se disent généralement optimistes quant à leur potentiel de croissance sur le marché chinois et continuent d'y étendre leurs opérations.

Pour Craig Allen, le souhait de la Chine d'adhérer à l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) pourrait changer la donne. "Nous apprécions beaucoup l'intérêt de la Chine à vouloir rejoindre le CPTPP", a-t-il souligné.