La coopération économique entre la Chine et l'Afrique s'est rapidement développée en termes d'ampleur et de portée en près d'une décennie, donnant un élan au développement du continent et apportant des avantages tangibles aux populations des deux parties.

La Chine et l'Afrique entrent toutes deux dans de nouvelles phases de développement, les avantages complémentaires des deux parties sont devenus plus importants, avec de brillantes perspectives de coopération mutuellement bénéfique, a déclaré vendredi Wu Peng, chef du Département des affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse.

UNE ECONOMIE NUMERIQUE FLORISSANTE

L'économie numérique est l'un des nouveaux points forts de la coopération économique sino-africaine.

"La Chine a aidé les pays africains à éliminer la fracture numérique et à saisir les opportunités de la révolution de l'information", a annoncé M. Wu.

Les entreprises chinoises ont forgé une coopération avec les principaux opérateurs africains pour réaliser une couverture de base complète des services de télécommunications en Afrique, et ont construit plus de la moitié des sites sans fil et des réseaux mobiles à haut débit du continent.

Au total, plus de 200.000 km de fibre optique ont été installés, donnant accès à l'Internet à haut débit à six millions de foyers en Afrique, et desservant plus de 900 millions d'habitants locaux, selon un livre blanc intitulé "La Chine et l'Afrique dans la nouvelle ère : un partenariat d'égalité" publié vendredi.

En outre, les entreprises chinoises participent activement à la construction de plateformes de services publics en Afrique, comme le paiement électronique et la logistique intelligente.

Grâce au développement de l'économie numérique, de plus en plus de produits de spécialité africains, tels que le café, le poivre, sont entrés sur le marché chinois.

"L'Afrique est un continent d'espoir. Elle a le potentiel de réaliser un développement à grandes enjambées dans de nouveaux domaines économiques", a-t-il ajouté.

DES LIENS COMMERCIAUX ET D'INVESTISSEMENT EN PLEIN ESSOR

Au cours de la dernière décennie, la Chine a pris des initiatives concrètes pour renforcer ses liens commerciaux et d'investissement avec l'Afrique avec un fort élan.

La Chine a été le premier partenaire commercial de l'Afrique pendant douze ans, depuis 2009. La part du commerce de l'Afrique avec la Chine dans le commerce extérieur total du continent a continué d'augmenter, le chiffre dépassant 21% en 2020, indique le livre blanc.

De janvier à septembre, le commerce bilatéral a augmenté de 38,2% en glissement annuel pour atteindre plus de 185,2 milliards de dollars, selon des données du ministère du Commerce.

La structure du commerce sino-africain s'améliore également. Selon le livre blanc, une augmentation notable de la technologie a été enregistrée dans les exportations de la Chine vers l'Afrique, les exportations de produits mécaniques et électriques et de produits de haute technologie représentant actuellement plus de 50% du total.

La Chine a augmenté ses importations de produits non liés aux ressources en provenance d'Afrique, et a offert un traitement sans tarif pour 97% des produits imposables exportés vers la Chine par 33 pays les moins développés d'Afrique, dans le but d'aider plus de produits agricoles et manufacturés africains à accéder au marché chinois.

Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique se sont élevés de 9,9% pour atteindre 2,59 milliards de dollars au cours des trois trimestres de l'année, le taux de croissance dépassant les niveaux d'avant la pandémie.

"Ces chiffres démontrent pleinement la confiance des entreprises chinoises dans le développement futur de l'Afrique et les perspectives du marché africain", a déclaré Qian Keming, vice-ministre du Commerce.

DE BRILLANTES PERSPECTIVES

Les succès du Sommet de Johannesburg en 2015 et du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) en 2018 ont stimulé la coopération sino-africaine à un nouveau niveau sans précédent.

Après des années d'efforts dévoués, l'arbre de la coopération Chine-Afrique a fleuri : il est grand et fort, et ne peut être ébranlé par aucune force, indique le livre blanc.

La Chine annoncera de nouvelles mesures de coopération avec l'Afrique au cours des trois prochaines années, notamment de nouvelles politiques en matière de commerce et d'investissement, lors de la huitième Conférence ministérielle du FCSA, prévue du 29 au 30 novembre à Dakar, capitale du Sénégal, a indiqué M. Wu lors de la conférence de presse.

La Chine et les pays africains continueront de donner le rythme de la coopération par le biais du FCSA, de soutenir l'initiative "la Ceinture et la Route", d'élever le partenariat stratégique et coopératif global Chine-Afrique à un niveau plus élevé et d'offrir ensemble un avenir meilleur, note le livre blanc.