Les Etats-Unis devraient réduire les émissions de gaz à effet de serre, a déclaré mercredi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lorsqu'il a été invité à commenter une hausse estimée de 6,2% en glissement annuel des émissions aux Etats-Unis en 2021.

Le porte-parole, Wang Wenbin, a fait ces remarques en répondant à une question sur les rapports indiquant qu'une augmentation de 17% de la production d'électricité à partir du charbon en 2021 est une raison majeure du rebond des émissions aux Etats-Unis, qui a fait dévier le pays de ses objectifs climatiques de 2025 et 2030.

En réponse, M. Wang a exhorté les Etats-Unis à prendre des mesures pour réduire les émissions au lieu de se contenter de faire un chèque en blanc.

En tant que pays développé et grand émetteur de gaz à effet de serre, les Etats-Unis devraient cesser de jeter les yeux sur les autres pays et commencer à se concentrer sur leurs propres affaires, a déclaré M. Wang.

"Les Etats-Unis ont besoin de moins de discours creux et de plus de travail acharné," a-t-il indiqué.

"Le rebond des émissions aux Etats-Unis nous rappelle une fois de plus que lorsque nous fixons des objectifs de réduction des émissions, nous devons rester objectifs et rationnels, adhérer au principe des responsabilités communes mais différenciées, et tenir compte des différentes conditions nationales. Nous ne devons pas viser trop haut ni augmenter les objectifs de manière malveillante pour attirer l'attention ou limiter les droits et intérêts légitimes des pays en développement concernant le développement", a-t-il déclaré.

En matière de lutte contre le changement climatique, la Chine a toujours été un pays d'action, assumant activement ses responsabilités internationales en fonction de ses conditions nationales et intensifiant ses efforts pour lutter contre le changement climatique, a ajouté M. Wang.

Depuis septembre 2020, après avoir dépassé en avance sur le calendrier les objectifs de l'action climatique de 2020, la Chine a annoncé l'objectif et la vision d'un pic de carbone et de la neutralité carbone. La Chine a également fixé de nouveaux objectifs de contributions déterminées au niveau national, et a annoncé un cadre politique "N+1" pour le pic de carbone et la neutralité carbone, a indiqué M. Wang.

"Avec des actions concrètes, la Chine a injecté une énergie positive dans la gouvernance mondiale du climat", a noté M. Wang.