Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué vendredi le sous-secrétaire de l'ambassade de France à Ankara au sujet d'une "attaque" contre le consulat général de Turquie à Paris.

Selon l'agence semi-officielle Anadolu, les responsables turcs ont fait part du malaise de la Turquie face à l'attaque.

Parallèlement, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse à Istanbul que les auteurs de "l'attaque terroriste" de jeudi devaient être jugés. "Nous voulons voir des mesures concrètes de la part de la France", a-t-il dit.

L'agence Anadolu a pour sa part rapporté que des individus non identifiés ont attaqué le bâtiment du consulat jeudi soir avec des explosifs de type feu d'artifice, qui ont endommagé une fenêtre et le mur du bâtiment du consulat, précisant que des groupes affiliés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont revendiqué l'attaque.

Le PKK, répertorié comme organisation terroriste par la Turquie, est en rébellion contre le gouvernement turc depuis plus de trois décennies.