Le 14e sommet des BRICS, un groupe de marchés émergents qui comprend le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, se tiendra cette semaine en ligne sous le thème "Favoriser un partenariat des BRICS de haute qualité, inaugurer une nouvelle ère pour le développement mondial" sous la présidence chinoise.

Au cours des 16 dernières années depuis sa création, les BRICS sont devenus un cadre complet et à plusieurs niveaux, avec une coopération pratique menée dans des dizaines de domaines, en préservant l'esprit d'ouverture, d'inclusion et de coopération gagnant-gagnant.

Alors que le monde est confronté à de nombreuses incertitudes, dont une pandémie inédite depuis un siècle, les cinq principaux pays en développement devraient apporter leur sagesse et leurs efforts à la promotion du développement mondial.

PROMOUVOIR LE DEVELOPPEMENT COMMUN

Les pays des BRICS sont une force motrice importante pour la croissance économique et commerciale régionale et mondiale. Malgré l'impact prolongé de la COVID-19, le volume total des échanges de marchandises des pays des BRICS a atteint près de 8.550 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 33,4% en glissement annuel, selon les données officielles.

Parallèlement, le commerce bilatéral de la Chine avec les autres pays des BRICS a totalisé 490,42 milliards de dollars, en hausse de 39,2% en glissement annuel et supérieur à la croissance globale du commerce extérieur de la Chine au cours de la même période.

Dans le monde, les pays des BRICS représentent 18% du commerce des marchandises et 25% des investissements étrangers, selon les statistiques.

Prinx Chengshan (Shandong) Tire Co., Ltd, un producteur de pneus basé dans la province du Shandong (est), est présent sur le marché brésilien depuis plus d'une décennie et est populaire auprès des distributeurs et des clients locaux.

Selon l'entreprise, l'accord de reconnaissance mutuelle du statut d'opérateur économique agréé (OEA) entre la Chine et le Brésil, qui est officiellement entré en vigueur le 1er janvier 2022, a stimulé les exportations de produits de l'entreprise. De telles histoires sont devenues assez courantes dans les pays des BRICS, et la couverture de leur coopération économique et commerciale ne fera que s'étendre. Lors de la 12e réunion des ministres de l'Economie et du Commerce des BRICS qui s'est tenue au début du mois, les participants se sont engagés à approfondir la coopération dans les domaines tels que l'économie numérique, les investissements commerciaux et le développement durable, la chaîne d'approvisionnement et les mécanismes commerciaux multilatéraux.

Pour relever les défis d'infrastructures et de développement auxquels sont confrontées les économies émergentes, la Nouvelle Banque de développement (NBD), dont le siège est à Shanghai, a été fondée par les pays des BRICS et a été officiellement ouverte en juillet 2015.

Des projets d'énergie renouvelable au Brésil aux programmes de modernisation du réseau ferroviaire en Inde et aux nouvelles routes à péage en Russie, la NBD avait approuvé plus de 80 projets dans les pays membres en mai 2021, avec un portefeuille total d'environ 30 milliards de dollars.

Selon la banque, de 2022 à 2026, elle fournira 30 milliards de dollars de soutien financier aux pays membres, dont 40% des fonds seront utilisés pour atténuer le réchauffement climatique.

Fonctionnant comme une nouvelle et forte impulsion pour le développement, le Centre d'innovation du Partenariat des BRICS sur la nouvelle révolution industrielle (PartNIR) a été lancé à Xiamen, dans la province du Fujian (est) en décembre 2020 pour permettre aux pays des BRICS de tirer parti de l'innovation technologique et de la transformation numérique.

Plus tôt en juin, le centre a signé un protocole d'accord avec la NBD pour faciliter la coopération bilatérale et promouvoir le développement commun des pays des BRICS, stipulant que les deux parties donneront la priorité à la coopération dans les domaines tels que l'intelligence artificielle, l'Internet industriel, la conservation de l'énergie et la protection de l'environnement grâce à des recherches conjointes, à la formation du personnel et au partage d'informations sur les infrastructures et les programmes durables.

Marcos Troyjo, président de la NBD, a déclaré qu'outre la NBD, le Centre d'innovation de PartNIR des BRICS est un autre mécanisme concret pour favoriser la coopération entre les pays des BRICS. Ils visent tous les deux à promouvoir le programme de développement durable, y compris la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies, dans les BRICS ainsi que dans d'autres marchés émergents et pays en développement.

RELEVER LES DÉFIS DE SANTÉ

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les pays des BRICS se sont soutenus mutuellement avec des fournitures médicales et ont mené une vaste coopération sur la prévention et le contrôle des infections, les protocoles de diagnostic et de traitement, ainsi que la recherche et le développement de vaccins et de médicaments.

En mars, l'Institut Butantan du Brésil a inauguré une usine à Sao Paulo pour la production du vaccin CoronaVac développé en Chine à partir de 2023. Toujours en mars, une cérémonie de lancement du Centre de recherche et de développement de vaccins des BRICS a eu lieu en ligne. Les cinq pays des BRICS ont proposé conjointement une initiative visant à renforcer la coopération en matière de vaccins afin de garantir l'accessibilité et l'abordabilité des vaccins dans les pays en développement grâce à leur distribution équitable en tant que biens publics mondiaux.

L'initiative vise également à renforcer la capacité des pays des BRICS à contrôler les maladies infectieuses et à répondre aux événements de santé publique. Elle met un accent particulier sur l'ouverture et invite davantage de partenaires à s'y joindre.

La 12e réunion des ministres de la Santé des BRICS qui s'est tenue en mai par liaison vidéo a convenu que les pays des BRICS lanceront un système d'alerte précoce pour les flambées épidémiques à grande échelle. Les participants ont eu des discussions approfondies sur un éventail de sujets, tels que la prévention et le contrôle de la pandémie de COVID-19, le développement de nouveaux systèmes de santé et la santé numérique.

DES PERSPECTIVES BRILLANTES

La réalisation de la coopération des BRICS a non seulement renforcé la voix des marchés émergents et des pays en développement dans le monde, mais a également fait des BRICS une plateforme importante pour la promotion de la coopération Sud-Sud.

En 2017, la Chine a proposé le modèle de coopération "BRICS Plus", qui vise à renforcer l'unité et la coordination entre les membres des BRICS pour une plus grande cohésion et, en même temps, à continuer d'élargir le "cercle d'amis" des BRICS dans une poursuite conjointe de développement et de prospérité communs pour tous les marchés émergents et les pays en développement.

Après avoir présidé en mai un dialogue vidéo des ministres des Affaires étrangères entre les BRICS et les marchés émergents et les pays en développement, le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a noté que tous les ministres des Affaires étrangères qui ont participé au dialogue ont soutenu et approuvé le modèle de coopération "BRICS Plus".

Saluant la coopération "BRICS Plus", les participants étrangers au dialogue ont exprimé leur volonté d'améliorer la communication et la coordination stratégiques entre les pays des BRICS et les marchés émergents et de promouvoir le développement d'un système de gouvernance mondiale plus juste et équitable, plus inclusif et démocratique.

Wang Youming, directeur du Département des études sur les pays en développement de l'Institut chinois des études internationales, a souligné que la coopération des BRICS sur la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, le développement vert, l'industrialisation, l'économie numérique et la connectivité, entre autres, a répondu aux besoins et aux aspirations d'un certain nombre de pays en développement, et par conséquent le mécanisme de coopération des BRICS jouera un rôle important pour aider les pays en développement à faire face à l'impact de la COVID-19 et d'autres défis de développement.

Gu Qingyang, professeur associé à la Lee Kuan Yew School of Public Policy de l'Université nationale de Singapour, a déclaré à Xinhua qu'à l'avenir, les pays des BRICS pourraient renforcer davantage leur mécanisme de coopération actuel et l'étendre progressivement, et l'intégrer profondément aux programmes sous les objectifs de développement durable des Nations unies et à l'initiative "la Ceinture et la Route" pour gagner un plus grand espace de coopération et de développement. Lors d'un récent point de presse au Cap, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré que son pays souhaitait voir un "partenariat plus large et plus approfondi" avec d'autres membres des BRICS, un groupe "attrayant" en qui de nombreux autres pays ont confiance.