Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré mardi que la Chine condamnait et s'opposait fermement à la soi-disant "loi sur la prévention du travail forcé des Ouïgours" formulée par les Etats-Unis.

Wang Wenbin, le porte-parole, a indiqué que toute la question du "travail forcé au Xinjiang" est un énorme mensonge concocté par les forces anti-chinoises pour salir la Chine. Elle est totalement contraire au fait que les droits du travail et les intérêts des personnes de tous les groupes ethniques dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang de la Chine sont dûment garantis.

Basé sur ce mensonge, la "loi sur la prévention du travail forcé des Ouïgours" et les sanctions américaines contre les entités et les individus concernés au Xinjiang représentent une escalade de la répression contre la Chine par les Etats-Unis sous le couvert des droits de l'homme et prouvent que les Etats-Unis sapent sans raison les règles économiques et commerciales mondiales, ainsi que la stabilité de la chaîne industrielle et de la chaîne d'approvisionnement internationales, a déclaré M. Wang.

Il a déclaré que cette loi constituait une indication claire que les Etats-Unis cherchaient à engendrer un chômage forcé au Xinjiang par le biais de prétendues actions juridiques, et à découpler le monde de la Chine. Il expose pleinement la nature hégémonique des Etats-Unis -- un pays qui viole les droits de l'homme et enfreint les règles au nom de leur préservation.

La Chine agira avec force pour faire respecter les droits et les intérêts légitimes des entreprises et des ressortissants chinois, a déclaré M. Wang.