En réponse à la provocation flagrante de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, la Chine décide d'adopter des sanctions à l'encontre de Mme Pelosi et des membres de sa famille proche, conformément aux lois pertinentes de la République populaire de Chine, a annoncé vendredi une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Au mépris des graves préoccupations et de la ferme opposition de la Chine, Mme Pelosi a insisté pour se rendre à Taiwan. Cela constitue une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, porte gravement atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine, foule délibérément aux pieds le principe d'une seule Chine et menace la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan, a ajouté la porte-parole.