L'ouragan Ian a causé au moins 148 morts dans l'Etat américain de Floride, dont la plupart dans des communautés côtières où le danger des ondes de tempête est bien documenté mais pas largement connu, a rapporté mardi NBC News.

"Une grande partie du bilan catastrophique était prévisible et évitable", selon un reportage d'investigation de NBC News.

"La tempête de fin septembre a mis en évidence les lacunes sur la manière dont les autorités locales communiquent les risques posés par les ouragans, décident quand ordonner des évacuations, identifient et aident les résidents les plus vulnérables", a indiqué le reportage.

Le passage de l'ouragan Ian a également illustré le défi de protéger les communautés riveraines densément peuplées des conditions météorologiques extrêmes aggravées par le changement climatique, a-t-il ajouté.

Le reportage s'est fondé sur l'examen de centaines de dossiers de décès, l'étude de cartes d'inondation et d'entretiens avec des survivants, des parents de victimes, des fournisseurs de services, des experts en préparation aux catastrophes et des responsables, encore en poste ou non.