Les perspectives économiques de la Chine en 2023 semblent prometteuses, a déclaré un chercheur membre d'un groupe de réflexion japonais, notant qu'étant donné l'optimisation par la Chine de la réponse à la COVID-19, l'économie devrait connaître une solide reprise en 2023.

Un grand nombre d'institutions financières internationales se montrent optimistes quant aux perspectives de l'économie chinoise.

Ding Ke, chercheur principal à l'Institut des économies en développement de l'Organisation japonaise du commerce extérieur, a déclaré dans une interview écrite accordée à Xinhua qu'il était aussi optimiste quant à la configuration économique de la Chine pour 2023.

Il a estimé qu'une croissance du PIB de plus de 5% serait atteignable.

S'exprimant au sujet des industries compétitives de la Chine, M. Ding a fait l'éloge de l'économie numérique chinoise et du fait que la Chine figurait à la première place du classement des usines phares, qui ouvrent la voie à l'Industrie 4.0 et représentent le plus haut niveau de fabrication intelligente mondiale.

L'économie numérique représente environ 40% du PIB de la Chine et cette proportion augmente, a noté M. Ding, ajoutant que non seulement le côté consommateur, mais aussi le côté production de la transformation numérique étaient également en pleine progression.

M. Ding a déclaré que la transformation numérique était une technologie dont l'usage général était typique. Selon lui, un pays qui continue d'investir dans ce domaine et s'efforce de maintenir sa position de leader dans le monde verra une augmentation significative de sa productivité à long terme.

M. Ding estime également que la Chine possède de grands avantages dans d'autres industries telles que les nouvelles énergies et les véhicules électriques.

La Chine constitue la plus grande base de fabrication de cellules solaires et d'équipements éoliens au monde ; la Chine a dépassé l'Allemagne dans les exportations d'automobiles pour devenir la deuxième au monde grâce au développement explosif de son industrie des véhicules électriques, a ajouté M. Ding.

Tant que la Chine aura la capacité de cultiver en permanence de nouvelles industries, d'ouvrir de nouvelles voies et de permettre la croissance rapide des start-ups, le développement économique de la Chine restera toujours dynamique, a conclu M. Ding.