Davantage de Chinois ont accès à la couverture fournie par l'assurance vieillesse de base du pays, depuis l'adoption d'une gestion améliorée des fonds de l'assurance sous la forme d'une approche unifiée, ont annoncé les autorités.

L'assurance vieillesse de base de la Chine couvrait 1,05 milliard de personnes à la fin de l'année 2022, soit une augmentation de 24,3 millions sur un an, indiquent les données du ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Le pays a officiellement lancé la gestion unifiée nationale des fonds de l'assurance vieillesse de base pour les employés des entreprises en janvier 2022, dans le but de rendre le système d'assurance vieillesse plus équitable et plus durable.

Depuis lors, des réformes régulières ont été menées, avec une plus large couverture d'assurance et un équilibre global des recettes et des dépenses des fonds d'assurance, a déclaré Qi Tao, un responsable du ministère.

Dans le cadre de la gestion unifiée, les politiques de retraite ont été fondamentalement unifiées à l'échelle nationale, de sorte que les droits et les intérêts des travailleurs et des retraités soient mieux protégés, a-t-il noté.

L'année dernière, 244 milliards de yuans (environ 36 milliards de dollars) de fonds d'assurance vieillesse ont été réaffectés entre les régions provinciales pour soutenir les zones ayant des difficultés à effectuer les paiements, a ajouté M. Qi.

Les subventions budgétaires du gouvernement central ont été augmentées, tandis que le système d'investissement des gouvernements locaux dans les fonds d'assurance a été amélioré, a-t-il indiqué.

Le système de gestion unifiée nationale sera continuellement renforcé et mieux réglementé afin de garantir que les prestations de retraite soient versées à temps et en totalité, a-t-il expliqué.

La Chine possède le plus grand système de sécurité sociale du monde. Elle dispose d'un mécanisme d'assurance vieillesse à trois piliers, comprenant l'assurance vieillesse de base nationale, les rentes d'entreprise et professionnelles ainsi que les produits financiers commerciaux de vieillesse et le plan de retraite privé, qui se combinent pour former le troisième pilier.