La Chine va se concentrer sur la fabrication intelligente en intégrant la stratégie « Made in China 2025 » et l'initiative « Internet Plus » avec l'esprit d'entreprise et l'innovation, et ce afin de moderniser les industries traditionnelles du pays et de contribuer à l'avancement de la restructuration économique.

Cette décision a été prise mercredi lors d'une réunion exécutive du Conseil d'Etat présidée par le Premier ministre Li Keqiang, lorsqu'un rapport sur la mise en œuvre de la stratégie a été remis aux participants.

Depuis la mise en œuvre de la stratégie « Made in China 2025 » en 2015, le pays a été le témoin d'un progrès constant dans les capacités industrielles, la fabrication intelligente, l'innovation et dans la qualité et la reconnaissance des produits. Un exemple récent est l'avion de ligne C919, qui a effectué son premier vol d'essai plus tôt ce mois-ci.

Il a été décidé lors de la réunion de se concentrer sur la fabrication intelligente et de déployer de nouvelles technologies telles que l'Internet industriel afin de faire de la fabrication un secteur plus intelligent et plus écologique offrant de meilleurs services et produits.

La productivité moyenne a augmenté de 38% pour les premiers 109 projets pilotes dans la fabrication intelligente lancés en Chine, tandis que les coûts d'exploitation ont diminué de 21%, selon le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information.

Le Premier ministre a déclaré que le « Made in China 2025 », en tant que partie cruciale de la réforme structurelle du côté de l'offre, est essentiel pour faire avancer l'économie du pays dans la chaîne de valeur. La clé est d'exploiter les avantages du marché domestique et des ressources humaines de la Chine, ainsi que de promouvoir la recherche fondamentale et l'innovation, a-t-il affirmé.

« La mise en œuvre de la stratégie a renforcé l'économie réelle, en particulier la fabrication d'équipements. Cependant, nous devrions également garder à l'esprit nos faiblesses, car une grande partie de l'industrie se trouve au milieu voire au bas des chaînes d'approvisionnement mondiales », a déclaré M. Li.

Le « Made in China 2025 » a d'abord été dévoilé dans le Rapport de travail du gouvernement en mars 2015. Deux mois plus tard, le Conseil d'Etat a publié une ligne directrice axée sur cinq projets clés, dont la fabrication intelligente, et 10 domaines clés tels que les nouveaux matériaux.

Les technologies clés seront une priorité du programme, dont la recherche et le développement indépendants. Le développement innovant dans des domaines tels que les nouveaux matériaux et la robotique sera lui accéléré.

Depuis mercredi, le ministère de l'Industrie et de la Technologie de l'information a approuvé les régions pilotes pour la stratégie « Made in China 2025 », à savoir 12 villes, telles que Ningbo dans la province du Zhejiang, et trois clusters urbains dans plusieurs provinces, dont le Jiangsu. Certaines de ces régions pilotes seront désignées en tant que zones de démonstration du pays, et obtiendront des politiques favorables en matière d'investissement, de financement et dans d'autres domaines.