Jin Liqun, le président de l'AIIB

La Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB), lancée à l'initiative de la Chine, a approuvé vendredi l'adhésion de l'Argentine, de la République de Madagascar et du Royaume des Tonga lors de sa deuxième réunion annuelle des gouverneurs.

Le conseil d'administration des gouverneurs de l'AIIB a adopté des résolutions approuvant l'adhésion des trois pays candidats à la banque lors de sa deuxième réunion annuelle, qui avait débuté plus tôt dans la journée sur le site touristique de l'île de Jeju, en Corée du Sud.

La première réunion a eu lieu à Beijing l'année dernière.

Les candidats retenus comprenaient un membre potentiel régional, les Tonga, et deux membres non-régionaux, l'Argentine et Madagascar.

« Des infrastructures bien intégrées et une meilleure connectivité entre l'Asie et le reste du monde offrent des avantages à grande portée pour l'économie mondiale », a déclaré Jin Liqun, le président de l'AIIB.

Le Royaume des Tonga était autrefois connu sous le nom d'îles des Amis et se trouve dans le Pacifique Sud, tandis que l'Argentine et Madagascar sont l'une et l'autre des économies importantes d'Amérique du Sud et d'Afrique, a dit M. Jin, qui a par la même occasion exprimé ses attentes envers le rôle que les trois nouveaux membres joueront une fois qu'ils seront membres à part entière de la banque.

Les trois futurs membres rejoindront officiellement l'AIIB une fois qu'ils auront achevé les processus internes nécessaires et procédé au premier versement de capital auprès de la banque.

Les parts attribuées aux nouveaux membres potentiels viennent quant à elles de la réserve de parts non attribuées de la banque.

« Depuis son lancement il y a seulement 18 mois, la banque a accueilli 23 nouveaux membres de partout dans le monde », a de son côté précisé Sir Danny Alexander, vice-président et secrétaire général de l'AIIB.

Selon M. Alexander, l'intérêt pour l'AIIB est resté élevé et la porte de la banque reste ouverte aux nouveaux membres qui la rejoindront plus tard cette année.

Officiellement lancée en janvier 2016, l'AIIB, dont le siège est à Beijing, est une banque multilatérale de développement initiée par la Chine et soutenue par un large éventail de pays et régions, et qui permettra de financer l'amélioration des infrastructures en Asie.

Cette banque internationale d'infrastructures détient 100 milliards de dollars US de capital souscrit, dont quelque 20 milliards en capital d'apport.

La réunion annuelle de cette année a vu la participation d'environ 2 000 participants, dont les délégations des deux membres fondateurs et des nouveaux membres, des organisations internationales et des milieux universitaires ainsi que des hommes d'affaires, des financiers et des journalistes.

Selon le ministère des finances de Corée du Sud, parmi les participants figuraient plus de 20 ministres des Finances des pays membres approuvés de l'AIIB.

La deuxième réunion annuelle a eu lieu sur le thème des « infrastructures durables », avec pour objectif de chercher des orientations stratégiques pour la banque et de prendre des décisions importantes sur la gestion de celle-ci.