Selon le dernier Indice mondial de l'innovation (GII) publié jeudi, la Chine, tout premier pays à revenu intermédiaire à rejoindre les 25 premières économies les plus innovantes du monde en 2016, a continué à progresser au classement cette année avec trois places de plus, affichant une solide performance pour plusieurs indicateurs.

Occupant la 22e place cette année, la Chine redevient la seule exception dans le top 25 de la liste de l'innovation, les 24 autres pays étant tous des nations à revenu élevé.

Un examen plus attentif de l'indice général montre également que la Chine a gagné une place pour passer en 16e position en terme de qualité de l'innovation, tout en conservant sa place pour la cinquième année consécutive en tant que principale économie à revenu moyen et se rapprochant des pays à revenu élevé.

Ces progrès peuvent être attribués à un certain nombre d'indicateurs solides, comme l'échelle du marché intérieur, les professionnels du savoir, les brevets par origine, les exportations de haute technologie, les dessins et modèles industriels par origine, qui arrivent tous en tête de leur sous-classement.

Les pays européens occupent huit des dix premières places, la Suisse restant n° 1 du classement pour la septième année consécutive. Elle est suivie par la Suède et les Pays-Bas, ces derniers ayant bondi de la neuvième place l'année dernière à la troisième en 2017. Les États-Unis restent en quatrième position, suivis par le Royaume-Uni et le Danemark, le reste du top 10 étant composé de Singapour, de la Finlande, de l'Allemagne et de l'Irlande.

Les résultats de l'Indice mondial de l'innovation révèlent également un écart important entre économies à revenu élevé et celles à revenu intermédiaire, et sans la Chine, la différence des scores moyens entre ces deux groupes s’accroît même pour de nombreux indicateurs.

Dans l'ensemble, les pays du top 10 de l'Indice mondial de l'innovation présentent de meilleurs résultats que le groupe des 11e-25e places dans l'ensemble des indicateurs clés : les institutions, les produits créatifs, les productions de connaissances et de technologie, la sophistication des affaires, la sophistication du marché, les infrastructures et le capital humain et la recherche.

« Les efforts visant à combler le fossé en termes d'innovation doivent commencer à aider les économies émergentes à comprendre leurs forces et leurs faiblesses dans ce domaine et créer des politiques et des mesures appropriées », a déclaré Soumitra Dutta, doyen du SC Johnson College of Business à l'Université Cornell, un des co-éditeurs de l'Indice mondial de l'innovation. « Cela a été le but du GII depuis plus de dix ans ».

Fait inhabituel, l'Indice mondial de l'innovation de cette année, qui est placé sous le thème de « L'innovation pour nourrir le monde », accorde une attention particulière à l'alimentation et l'agriculture. Il prévoit que l'innovation sera la clé pour soutenir la production, la transformation, la distribution, la consommation alimentaires et la gestion des déchets dans les prochaines décennies, quand le secteur agricole et alimentaire devra faire face à une énorme augmentation de la demande mondiale et à une concurrence accrue pour des ressources naturelles limitées.

« Nous assistons déjà à l'émergence mondiale et rapide de "l'agriculture numérique" », a déclaré Bruno Lanvin, Directeur exécutif de l'INSEAD pour les indices mondiaux. « Aujourd'hui, il y a un besoin urgent d'une "agriculture intelligente" pour optimiser les chaînes d'approvisionnement et de distribution et favoriser la création de nouveaux modèles d'affaires qui réduisent au minimum la pression sur les terres, l'énergie et les autres ressources naturelles, tout en répondant aux besoins des plus pauvres du monde ».

Publié conjointement par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l'Université Cornell et l'INSEAD, l'Indice mondial de l'innovation 2017 en est cette année à sa 10e édition. Ce classement est désormais un outil d'analyse comparative de premier plan pour les cadres d'entreprises, décideurs et autres qui cherchent à obtenir un aperçu de l'état de l'innovation dans le monde entier.