La police de la région autonome de Mongolie intérieure dans le nord de la Chine a arrêté 34 suspects impliqués dans la production et le commerce illégaux d'armes à feu, selon la police régionale.

La police dans la ville d'Ordos a saisi 41 fusils de chasse, 175 armes à feu semi-finies et une grande quantité de balles.

En mars, la police du Bureau de la sécurité publique de la ville d'Ordos a trouvé un colis postal dans lequel se trouvaient des pièces d'armes à feu douteuses, et a arrêté plus tard l'acheteur des armes nommé Zhang.

La police a approfondi son enquête et démantelé un site de production d'armes à feu dans la ville de Yulin, dans la province du Shaanxi. Un suspect nommé Xie et son fils ont été arrêtés et des équipements de fabrication d'armes à feu et des pièces d'armes ont été saisis.

La police a arrêté récemment 24 autres acheteurs d'armes impliqués dans cette affaire au Shaanxi et dans des régions en Mongolie intérieure.

En Chine, il est interdit de fabriquer ou de vendre des armes à feu, et le public n'est pas autorisé à en posséder.

La possession illégale d'arme à feu est passible d'une peine de prison de sept ans.