Le site chinois d'offres d'emploi Boss Zhipin a présenté des excuses publiques jeudi en assumant la responsabilité légale de la mort d'un jeune diplômé. « Nous avons failli dans la gestion et l'examen des offres d'emploi. Des gangs d'escrocs à la vente pyramidale ont profité des failles du système et publié des fausses informations dans leurs offres d'emploi », a déclaré le site dans un communiqué.

L'activité de Boss Zhipin se fait via une application et un site internet conçus par la société Beijing Huapin Borui Network Technology, créée en 2012.

Li Wenxing, un jeune diplômé de 21 ans originaire de la province du Shandong, avait été retrouvé mort dans un étang de l'arrondissement de Jinghai à Tianjin le 14 juillet. L'enquête a montré qu'il avait répondu à une offre sur Boss Zhipin, l'amenant à travailler pour une organisation de vente pyramidale qui se faisait passer pour une entreprise normale.

Selon la police, M. Li a payé une commission aux escrocs pour se faire recruter, et ces derniers l'ont ensuite forcé à rester dans le dortoir de l'organisation à partir du 20 mai. Il ne pouvait pas s'éloigner des locaux de l'organisation.

« Nous présentons nos excuses à la famille et exprimons nos regrets les plus sincères à tous nos utilisateurs ainsi qu'au public », a fait savoir Boss Zhipin, ajoutant que la société aller assumer toutes ses obligations légales et morales envers tous les utilisateurs qui ont été victimes de fausses informations sur sa plateforme.

Le ministère public de l'arrondissement de Jinghai a signé un mandat d'arrêt pour neuf personnes suspectées d'escroquerie à la vente pyramidale, une arnaque appelée Die Beilei, dont aurait été victime M. Li.

Les arnaques à la vente pyramidale visent souvent des personnes peu informées en leur promettant de fortes rémunérations ou des bénéfices importants. Les victimes sont amenées à croire qu'il s'agit de sociétés normales, avant que les escrocs ne leur demandent, souvent par la force, de recruter des amis et des membres de leur famille, ou d'emprunter des fonds, selon la police, qui précise aussi que ces escrocs confisquent souvent les téléphones et les pièces d'identité de leurs victimes.

Le ministère public a par ailleurs indiqué que Die Beilei avait escroqué plus de 400 personnes dans l'arrondissement de Jinghai depuis le mois de septembre.

La société Boss Zhipin a été créée en juillet 2014 et sa dernière collecte de fonds a pris fin en septembre 2016. La société fournit aux employeurs et aux candidats une formule rapide de recrutement en leur permettant d'avoir un entretien direct.

L'administration du cyberspace de Beijing et de Tianjin et Boss Zhipin ont eu des discussions mercredi afin de corriger ces anomalies dans les offres d'emploi.