La Commission de contrôle boursier de Chine (CCBC) a approuvé les demandes d'introduction en bourse de huit entreprises.

Ces entreprises seront autorisées à lever au maximum 3,3 milliards de yuans (490 millions de dollars), selon la CCBC. Quatre d'entre elles seront cotées à la Bourse de Shanghai, une sur le marché des petites et moyennes entreprises de la Bourse de Shenzhen, et trois au ChiNext, la version chinoise du Nasdaq.

Ces entreprises et leurs souscripteurs confirmeront la date d'introduction en bourse et publieront les prospectus après leurs discussions avec les bourses.

D'après le système actuel d'introduction en bourse, l'émission de nouvelles actions est soumise à l'approbation de la CCBC. La Chine est en train de passer progressivement d'un système d'introduction en bourse basé sur l'approbation à un système davantage axé sur le marché et fondé sur l'enregistrement.

Depuis une suspension des introductions en bourse entre juillet et novembre 2015, la Chine tente de normaliser ces opérations en accordant des approbations à un rythme plus rapide afin d'augmenter l'efficacité du financement et d'orienter plus de fonds vers l'économie réelle.