La police canadienne a annoncé vendredi que les deux étudiants chinois qui ont disparu cette semaine à Toronto seraient victimes d'une escroquerie visant à extorquer une forte rançon à leurs familles, rapporte la chaîne Radio-Canada.

Une jeune femme de 20 ans, Juanwen Zhang, a été vue pour la dernière fois mercredi en centre-ville, tandis qu'un adolescent de 16 ans, Ke Xu, l'a été jeudi dans le quartier de Scarborough, a précisé la police.

Tous deux auraient reçu l'ordre de se cacher et de se tenir à l'écart des médias sociaux, faute de quoi malheur arriverait à leurs proches en Chine. Ceux-ci, informés par la suite que leurs enfants auraient été kidnappés, se sont alors vu réclamer une rançon considérable, a ajouté la police.